Des lettres enflammées de Chostakovitch aux enchères

La fille d'une ballerine du Bolchoï a décidé de se séparer de la correspondance de sa mère. Elle y a trouvé des lettres du célèbre compositeur qui lui faisait une cour assidue, alors qu'il était déjà marié.

Des lettres enflammées de Chostakovitch aux enchères
Dimitri Chostakovitch au travail, © Getty / Heritage Images

« J'espère que nous nous verrons plus souvent cette année », « Attendez encore trois ou quatre mois pour vous marier »... Ce sont quelques phrases, extraites des lettres que Dimitri Chostakovitch a adressé la ballerine Nina Pavlovna Ivanova, dont il était tombé éperdument amoureux. Dix de ces écrits seront proposés aux enchères le 22 août par une maison russe, qui espère les vendre entre 9 000 et 10 000 euros. C'est la fille de la danseuse, décédée en 1983, qui a décidé de se séparer de la correspondance de sa mère et qui a découvert ces lettres enflammées. 

« Ma mère et Chostakovitch s'étaient rencontrés en 1933 », a-t-elle expliqué à l'établissement qui organise la vente. Le problème, c'est qu'à l'époque, le compositeur était déjà marié avec l'astrophysicienne Nina Varzar. Qu'importe, il a entretenu une relation essentiellement épistolaire avec Nina Pavlovna, de dix ans sa cadette. Cela a duré de 1935 à 1939, une période où il est particulièrement tourmenté, notamment par le tollé soulevé par son deuxième opéra, Lady Macbeth de Mtsensk. Durant ces années, elle a pris de plus en plus d'importance dans sa vie. Dimitri Chostakovitch a rencontré les parents de la ballerine, s'est rendu dans leur maison. « Ils lui proposèrent même d'épouser ma mère », souligne sa descendante. Mais Nina Pavlovna a toujours refusé cette union, car à la fin des années 1930, le compositeur avait déjà deux enfants avec son épouse.

La relation s'est achevée en 1940, lorsque Nina Pavlovna s'est mariée avec un autre homme. Chostakovitch a tenté de poursuivre les échanges, mais la danseuse avait fondé une famille et définitivement tourné la page. Nina Varzar, l'épouse du compositeur, disparaît en 1954, il ne s'est jamais remarié.