Capuçon et Barenboim rendent leurs prix Echo pour dénoncer l’antisémitisme

Le chef d'orchestre Daniel Barenboim et le violoniste Renaud Capuçon ont rendu leurs prix Echo en signe de protestation. Ils s'insurgent contre l'attribution d'un de ces prix à un duo de rappeurs, dont l'un des textes est jugé antisémite.

Capuçon et Barenboim rendent leurs prix Echo pour dénoncer l’antisémitisme
Le violoniste français Renaud Capuçon a rendu son prix Echo, © AFP / DIETER NAGL / AFP

Daniel Barenboim a décidé de rendre les prix Echo gagnés au cours de sa carrière. Par ce geste, le chef d'orchestre veut protester contre l'attribution d'un prix à deux rappeurs aux textes jugés antisémites. Il critique les paroles « clairement antisémites, misogynes et homophobes » du duo dont les membres, dans l'une de leurs chansons, se vantent par exemple d'être aussi maigres « que des prisonniers d'Auschwitz ». Daniel Barenboim a rapidement été imité par le violoniste Renaud Capuçon. Sur Twitter, ce dernier a fustigé des « textes racistes, antisémites et indignes de la dignité humaine». Le chef d'orchestre Christian Thielemann leur a emboîté le pas, un sponsor s'est également retiré de la cérémonie. 

Une campagne contre l'antisémitisme créée

Les prix Echo sont attribués en fonction des performances commerciales. Dès le 12 avril dernier, date de la remise des prix, la prestation du duo avait choqué certains membres du jury. Les premières voix à s'élever avaient été celles du Quatuor Notos et du pianiste Igor Levit, qui déplorait « une erreurincompréhensible et totalement irresponsable de la part du jury ». Selon le journal Time of Israel, la société qui s'occupe de la communication des rappeurs a annoncé la création d'une campagne contre l'antisémitisme dotée de 100 000 euros.