Dans les coulisses des répétitions de "Sur Incises" de Pierre Boulez

A l'occasion du Festival de Radio France Montpellier Languedoc Roussillon, Jean-Frédéric Neuburger, Bertrand Chamayou, percussionistes et harpistes de l'ONF interprètent Bach, Berio, et "Sur Incises" de Pierre Boulez. France Musique vous offre un focus sur cette pièce complexe.

Dans les coulisses des répétitions de "Sur Incises" de Pierre Boulez
Sur "Sur Incises" - répétitions du 1er juillet 2013

«Sur Incises a la réputation d’être une oeuvre assez compliquée. D’abord, elle est assez compliquée à monter parce qu’il faut réunir trois pianistes, trois pianos, un matériel de percussions assez important, trois harpes... Et elle est aussi tout simplement très virtuose» Jean Deroyer

Sur Incises

Composée entre 1996 et 1998 et dédiée à Paul Sacher, délirante, fantastique, poétique et extrêmement complexe Sur Incises nous entraine dans un monde timbré.

A l'origine pièce pour piano seul d'une durée de 4 minutes, composée pour un concours organisé par Luciano Berio, Incises s’est transformée en Sur Incises, selon la méthode du "work in progress" exploitée par Boulez. Sur Incises est écrite pour trois pianos, trois harpes, et trois percussions-claviers et dure 40 minutes.

Boulez est un virtuose des effets acoustiques, dans Sur Incises, il mélange et rapproche des timbres, et joue sur la spatialisation : les pianos doivent par exemple être relativement éloignés les uns des autres.

Sur Incises est une pièce difficile à jouer et qui demande une atttention particulère, caractérisée par l'instabilité qu'elle évoque. Elle demande ainsi grande précision technique et artistique aux musiciens.

L'oeuvre

L'interprétation

Le concert sera diffusé le 28 août dans le concert de midi et demi.

Ailleurs sur le web

Sur le même thème