VIDÉO - Qui était Erik Satie ?

Iconoclaste, excentrique, anticonformiste, Erik Satie reste une énigme dans l'histoire de la musique française. Jean Cocteau, Aldo Ciccolini, Georges Auric et bien d'autres témoignent de sa personnalité et de son génie musical dans cette vidéo.

VIDÉO - Qui était Erik Satie ?
Erik Satie : original, désespéré, anticonformiste ou artiste à part ? , © Getty / Heritage Images

Les artistes qui ont connu Erik Satie gardent le souvenir d'une personnalité complexe, oscillant entre la fantaisie, la satire, le désespoir et l'anticonformisme. 

Un original ? 

On se souvient de l'humour féroce de Satie, de sa collection de parapluies (plus de 100 !), de sa tenue vestimentaire, des titres décalés qu'il donnait à ses morceaux ("Embryons desséchés", "Préludes flasques (pour un chien)").

Un désespéré ? 

«J'ai compris que son humour était des plus noirs. » - Georges Auric, compositeur

Mais cette fantaisie n'était-elle pas le signe d'un désespoir, d'une tristesse ? Selon le pianiste Aldo Ciccolini, cet humour n'était en fait qu'une manière de masquer sa solitude et sa misère.

Un anticonformiste ? 

« J'emmerde l'art, je lui dois trop de rasoireries. »- Erik Satie

La musique d'Erik Satie se démarque de la musique impressionniste par sa simplicité et sa linéarité.  Selon le pianiste Jacques Février,  l'écriture, l'oeuvre et l'imagination de Satie sont inclassables, elles ne "ressemblent à rien". 

Un artiste à part ? 

« Je m'appelle Erik Satie comme tout le monde. » - Erik Satie

Sa musique se révèle extrêmement simple et pure, à l'opposé du grandiose. En avance sur son époque, "il a tout revu en musique" : "l'harmonie, le contrepoint, la dissonance, la consonance, le phrasé" (Virgil Thomson, compositeur).  Son importance est considérable dans la musique moderne.