VIDEO - Quand le cinéma d'animation met en scène la musique classique

Quand les humains ne sont pas là, les animaux font ce qu'ils veulent : découvrez les coulisses de « Maestro », un court-métrage d'animation 3D mettant en scène un opéra animalier et réalisé par le studio nominé aux Oscars, Bloom Pictures.

VIDEO - Quand le cinéma d'animation met en scène la musique classique
L'écureuil, chef d'orchestre du court-métrage « Maestro », © Radio France / Bloom Pictures

Victor Caire et Gabriel Grapperon ont fondé Bloom Pictures, un studio d'animation 3D basé à Montpellier. En 2019, avec trois autres co-réalisateurs, ils réalisent un court-métrage d'animation qui « marie personnages animaliers et musique classique » :

Victor : Avant d'être un studio, nous sommes un collectif de réalisateurs qui aime beaucoup mélanger les genres. Au départ, nous avions un attachement particulier avec le monde animalier. C'est dans ce cadre que nous avons eu la chance d'être nominés aux Oscars en 2018 avec notre court-métrage « Garden Party ».

L'idée de départ

Victor : Nous avons commencé par mettre au point un concept. Nous savions dès le début que nous devions trouver un morceau sur lequel adapter un montage.

Gabriel : C'est un opéra animalier, une sortie de petite « rêverie forestière ».

Le choix du morceau

Victor : Nous recherchions un morceau rythmé, avec un certain crescendo. Après beaucoup de recherches, nous nous sommes penchés sur « Norma », l'opéra en deux actes de Vicenzo Bellini. Cette œuvre avait un côté puissant, car c'est un chant de rébellion, de guerilla. Nous avons opté pour la version chantée par Joan Sutherland pour deux raisons : il s'agissait de la plus qualitative en terme d'enregistrement car nous devions retravailler l'œuvre en post-production et la meilleure, je trouve, en termes d'interprétation.

La musique classique est un genre musical qui s'écoute d'un point de vue fixe. Nous avons donc fait un vrai travail d'adaptation et de montage pour équilibrer le chant des animaux, les mouvements de caméras et le rythme du film avec le morceau lui-même. En plus de l'œuvre originale, nous avons sonorisé la majeure partie du film, que cela soit avec des ambiances, des atmosphères ou des bruitages lorsque les animaux se déplacent dans les feuilles, tout cela participant à l'immersion. Nous avons choisi une mise en scène où la caméra est extrêmement proche des animaux, il faut donc faire ressortir cela, car ce n'est pas un point de vue que l'on a l'habitude d'avoir.

La post-production

Gabriel : Lorsque nous travaillons, nous nous basons avant tout et surtout sur des observations du monde réel. Nous cherchons à comprendre comment les animaux bougent, ce qui implique d'aller les filmer. Nous nous sommes donc rendus dans la forêt pour réaliser des croquis de futurs décors qui pourraient nous intéresser. Après cette étape de repérages, nous pouvons commencer à reconstruire nos observations sur ordinateur en modelant, par exemple, les animaux à partir de leur squelette et en les faisant bouger à la manière d'une marionnette. Chaque caillou, chaque feuille et chaque tronc d'arbre vont donc être entièrement recréés dans nos logiciels de 3D, puis éclairés et rendus pour obtenir nos images de synthèse.

Nous avons également beaucoup employé un procédé appelé « photogrammétrie » : nous plaçons une cinquantaine d'appareils photo tout autour d'un animal pour pouvoir le capturer sous tous ses angles. Ensuite, grâce au principe de parallaxe, un algorithme est capable de générer un modèle 3D de cet animal à partir de toutes ces photos de manière quasi autonome.

Le chef

Victor : Concernant l'animation de l'écureuil, qui joue le rôle du chef d'orchestre dans notre court-métrage, nous nous sommes beaucoup inspirés de la réalité encore une fois. Nous sommes allés chercher les représentations des chefs les plus « théâtraux », ceux qui expriment le plus devant leur pupitre. Nous nous sommes aussi inspirés du style « cartoon », puisque c'est aussi cela que permet l'animation : aller au-delà de la réalité.

L'objectif est de proposer une expérience sensorielle en plus d'une expérience musicale. Au dessus des images réalistes, nous, ce que l'on aime par dessus tout, c'est offrir un point de vue original.

Pour en savoir plus :Bloom Pictures