VIDEO : Le basson par Philippe Hanon - #CulturePrime

Philippe Hanon, 1er basson de l'Orchestre national de France, nous présente son instrument en images et en musique.

VIDEO : Le basson par Philippe Hanon - #CulturePrime
Le bassoniste Philippe Hanon jouant de son instrument, © Radio France / Pôle vidéo, France Musique

"Les bassonistes sont finalement assez peu nombreux et, donc, ils sont choyés ! Il ne faut surtout pas hésiter ! En plus, c'est tellement beau..." Philippe Hanon

France Musique : Pourquoi avez-vous choisi le basson ?

Philippe Hanon :Ce n'est pas moi qui ai choisi le basson, c'est le basson qui est venu à moi ! Très jeune, je jouais du piano et, un jour, le professeur de basson du conservatoire est venu me trouver. Il m'a dit que cela serait bien que je joue d'un instrument collectif et m'a orienté vers le basson. Cela a tout de suite fonctionné entre moi et l'instrument !

Comment c'est fait, un basson ?

Le basson est un instrument qui est fait en bois. Il possède tout de même une partie métallique appelée "bocal", dans laquelle on souffle. Sur cette dernière vient s'adapter une anche double, faite de deux lamelles de roseau. Ensuite, le bocal plonge dans la petite branche, puis le tuyau fait un coude, la culasse, qui remonte dans la grande branche et termine par le pavillon, ou "bonnet". Si le corps de l'instrument n'était pas coudé, il mesurerait 2,5 mètres de long ! Au fil du temps, on a ajouté toute une tringlerie : les clés. Ce système permet de jouer les notes en ouvrant ou fermant les trous qui sont inaccessibles aux doigts.

Comment un basson produit-il des sons ?

Si je souffle simplement dans l'instrument, comme ça, rien ne se passe : ce n'est qu'un simple tuyau. En fait c'est l'anche qui vibre entre les lèvres et met l'instrument en résonance. Les lèvres recouvrent l'anche et la langue vient donner des coup dessus pour articuler les sons.

Quelle est la tessiture du basson ?

Si je ferme tous les trous, le tuyau est à sa longueur maximale, la note produite est grave. La plus grave est un si bémol. Ensuite, je vais progressivement ouvrir les trous, le tuyau va se raccourcir et la note jouée va monter, la plus aiguë étant un fa.

Quels styles musicaux peut-on jouer au basson ?

Avec un basson, on peut tout jouer ! C'est un instrument qui est le relais de ce que l'on ressent, de notre voix, donc on peut faire absolument tout ce qu'on veut.

Quelle est la principale difficulté de l'instrument ?

La "difficulté", c'est d'arriver à conjuguer les doigts et la langue, il faut que les deux soient bien synchronisés. En plus, le basson possède des doigtés qu'on appelle "de fourche" (cela consiste à ouvrir un trou et à en fermer un ou deux autres en dessous dans un même temps, ndlr).

Avez-vous une anecdote à nous raconter ?

Mes tout premiers concerts étaient dirigés parLorin Maazel. A l'époque, j'avais un trac des plus épouvantables, vous n'imaginez même pas ! Lors d'un début de mouvement (qui commençait par un solo de basson), j'avais raté la première note. Maazel a passé son temps à me le faire remarquer dans ses gestes de direction. Cela m'a traumatisé, pendant 10 ans peut-être !

Pourquoi choisir le basson, plutôt qu'un autre instrument ?

Tous les jeunes qui commencent le basson vous le diront : ils sont sollicités partout pour jouer. Dans tous les orchestres d'harmonie, dans toutes les formations de musique de chambre, etc.. Les bassonistes sont finalement assez peu nombreux et, donc, ils sont choyés ! Il ne faut surtout pas hésiter ! En plus, c'est tellement beau...