VIDÉO - Raphaël Sévère : « La clarinette est l'un des instruments les plus proches de la voix humaine »

Le clarinettiste Raphaël Sévère nous fait découvrir son instrument en images et en musique. A travers des sons inattendus, des grandes œuvres, il nous montre toutes les subtilités de la clarinette.

VIDÉO - Raphaël Sévère : « La clarinette est l'un des instruments les plus proches de la voix humaine »
Raphaël Sévère au Lieu Unique, © Radio France / Aliette de Laleu

La clarinette, mode d'emploi

France Musique : Pouvez-nous décrire le fonctionnement d'une clarinette ?

Raphaël Sévère : La clarinette est un instrument qui se monte et se démonte en plusieurs pièces. Elle est composée de deux corps principaux : le corps du haut et le corps du bas. Le son sort par le pavillon et est produit par l'anche, un bout de roseau très fin qu'on met en vibration contre le bec. 

La clarinette produit-elle des sons... inattendus ?

Il y a un effet qu'on appelle leflatterzunge: il s'obtient en faisant vibrer la langue contre le bec. Nous avons aussi le _growl_, qu'on entend quand on chante dans la clarinette en même temps que l'on joue. Enfin, il y a d'autres effets comme lessonsmulti-phoniquesqui sont plusieurs notes jouées en même temps. 

Quelle est la difficulté de la clarinette ?

Au début, c'est très difficile de construire son son. Ce n'est pas comme le piano, où quand on appuie sur une touche un son sort. Les premières fois quand on souffle dans la clarinette, rien ne se passe.

Un cliché sur la clarinette ?

Le cliché le plus fréquent sur la clarinette (et les clarinettistes), c'est que l'on aurait pas de répertoire, apparemment !

Quelle est l’œuvre préférée des clarinettistes ?  Du grand public ? Et la vôtre ?

Probablement la Sonate de Poulenc pour les clarinettistes, Le Concerto de Mozart pour le grand public. Quant à moi, j'aime beaucoup le Concerto de Carl Nielsen, je le trouve exceptionnel ! 

Que diriez-vous pour inciter à choisir la clarinette comme instrument ?

On a des registres très différents et très étendus avec quasiment quatre octaves. On peut jouer très piano, faire naître le son à partir de quasiment rien et on peut jouer très fort aussi. On a vraiment toute une palette de nuances, de contrastes et de choses à explorer qui est assez fascinante !