VIDEO - L'Opéra de Paris, toute une histoire !

Quatorze salles, trois attentats, un fantôme... Jérémie Rousseau retrace l'histoire de l'Opéra national de Paris en seize vidéos !

VIDEO - L'Opéra de Paris, toute une histoire !
L'Opéra de Paris, toute une histoire - 350 ans racontés en 16 vidéos par Jérémie Rousseau, © Radio France / Augustine Gottraux

1669, la naissance  #1

350 ans et plus jeune que jamais ! Depuis la première salle du jeu de paume sous Louis XIV jusqu’à l’inauguration de l’Opéra-Bastille par François Mitterrand en 1989, l’Opéra de Paris a connu un destin qui épouse les grandes heures de l’Histoire de France et des arts.

La Querelle des Bouffons  #2

Au beau milieu du XVIII siècle, c’est la guerre à l’Opéra de Paris ! La Querelle des Bouffons fait rage, une guerre artistique où chaque clan s’affronte sans pitié...  A l’Opéra, les premiers se regroupent sous la loge du Roi derrière le compositeur Jean-Philippe Rameau, les seconds sous celle de la Reine derrière le philosophe (et musicien) Jean-Jacques Rousseau. Cette Querelle des Bouffons va occuper le microcosme parisien pendant deux ans et renouveler dans le même temps certaines valeurs esthétiques de l’opéra et de la musique.

Crime et châtiment  #3

L’attentat de la rue Saint-Nicaise est l’un des trois grands drames ayant marqué l’histoire de l’Opéra de Paris. Sans oublier les incendies, qui régulièrement ont emporté ses théâtres successifs.

Le grand destin de la salle Le Peletier  #4

Cette salle d’opéra mythique, située en plein Paris, sur les grands boulevards a accueilli d'importants compositeurs ainsi que d'illustres interprètes. C’est la salle qu’évoque Balzac dans ses Illusions perdues, la salle que Degas a peinte, la salle où Berlioz a su qu’il allait devenir compositeur, la salle qui a vu le triomphe de Verdi mais aussi l’échec terrible de Wagner !

Le ballet blanc #5

C’est le plus poétique des costumes et l’image la plus évocatrice de la danse : le tutu. Avant de se mettre à raccourcir, avant d’être signé par des grands couturiers comme Christian Lacroix ou Jean-Paul Gautier, le tutu, à son apparition à la fin du XIXe siècle, était un tutu "long", le tutu dit "romantique".  

Le scandale de Tannhäuser #6

Retour sur le plus gros scandale de l’histoire de l’Opéra ! En mars 1861 à l’Opéra de Paris, le public siffle la production de Tannhäuser de Richard Wagner. L’échec retentissant de cet opéra a contraint l'administration de l'époque à retirer le Tannhäuser de l'affiche après sa troisième représentation.

On inaugure le Palais Garnier  #7

Le 5 janvier 1875, on inaugure le nouvel Opéra de Paris imaginé par l'architecte Charles Garnier. C’est l’ambiance des grands soirs ! Toute la fine fleur de la bourgeoisie est là pour découvrir le nouveau bâtiment, 15 ans après le début des travaux.

Notre fantôme de l'Opéra  #8

Dans ce 8e épisode, nous convoquons le Fantôme de l’Opéra. Ce roman de Gaston Leroux publié en 1910 nous suspend à la frontière entre réalité et fiction. Or ce supposé Fantôme a bel et bien existé ! Il s'agit d'un cadavre retrouvé au cours du chantier du Palais Garnier dans les années 1870...

Un âge d'or : Les années Rouché #9 

Au programme de ce 9e épisode de "L'Opéra de Paris, toute une histoire", nous nous intéressons à Jacques Rouché qui fut l’un des plus grands directeurs de l’Opéra de Paris. Entre 1914 et 1945, ce grand patron va faire de l’Opéra une des premières scènes lyriques et chorégraphiques internationales.  

Des années noires : L'Opéra sous l'Occupation #10

Le 23 juin 1940 au petit matin, lorsque Hitler débarque à Paris, c’est l’Opéra de Paris qu’il visite en premier. Dans ce Paris occupé, le Palais Garnier ne fermera pas ses portes, mais va surtout afficher une programmation de grande qualité. Ce seront des années sombres pour l’Opéra de Paris...

Entre ici Marc Chagall  #11

Vous imaginez la tête de Charles Garnier, l’architecte de l’Opéra Garnier, s’il découvrait, dans son théâtre rouge et or, un plafond de Marc Chagall ? Il faudrait lui expliquer…

Rolf Liebermann, un nouvel âge d’or #12

L’homme est Suisse , compositeur avant tout, mais aussi directeur de théâtre avisé, charismatique, érudit, curieux. Un moderne. Il a eu 60 ans il y a peu, et il aimerait bien lever le pied, pour enfin, composer. Mais voilà : la France l’appelle, c’est lui et personne d’autre qu’on veut pour l’Opera de Paris. Alors que faire ? Ira ou ira pas ? 

En présence de l’Ange  #13

Oubliez les airs, les chœurs, les duos, oubliez les intrigues classiques, et acceptez de vivre une expérience d’opéra unique : Saint-François d’Assise d’Olivier Messiaen, ce sont quatre heures d’hypnose assurées. C’est l’œuvre la plus importante née ces 40 dernières années à l’Opéra de Paris.

"Moi Delphine, j'y arriverai !"  #14

En 1713, Louis XIV crée le « Conservatoire de danse », réservé aux danseurs de l’Académie royale de Musique. C’est en 1780 qu’une école est entièrement destinée aux enfants et à l’apprentissage de la danse.  Aujourd'hui, cette école d’élite installée à Nanterre est dirigée par Elisabeth Platel.

La reprise de la Bastille  #15

En 1983, la construction de l'Opéra Bastille pilotée par l'architecte uruguayo-canadien Carlos Ott offre un nouveau souffle à l'Opéra de Paris. Nous célébrons cette année les 30 ans de l'inauguration de la salle, fêtée en grande pompe en juillet 1989 par un Gala légendaire !

Retour vers le futur  #16

Depuis 30 ans, c’est à dire depuis l’ouverture de l’Opéra-Bastille, l’Opéra de Paris, autrefois Académie Royale, Nationale ou Impériale de Musique, jouit de deux théâtres ; un luxe qui n’a pas beaucoup d’équivalent dans le monde : avec d’un côté le palais Garnier, ouvert en 1875, et de l’autre l’Opéra Bastille en 1989, un institution qui peut proposer jusqu'à 4 500 places chaque soir.

Ecoutez l'émission "L'Opéra de Paris, toute une histoire !"