VIDEO - François Alu, danseur (pas si) classique

« On peut être un individu dans le monde du ballet classique » : telle est la principale motivation de François Alu, premier danseur du ballet de l’Opéra de Paris, en quête de singularité et d'innovation.

VIDEO - François Alu, danseur (pas si) classique
François Alu, le danseur qui allie grâce et prouesses athlétiques, © Steeve François - ZD productions

François Alu, danseur (pas si) classique

Il est né en 1993, près de la ville de Bourges. Vingt-cinq ans plus tard, François Alu s’est hissé jusqu'au rang de premier danseur du ballet de l’Opéra de Paris et est de retour dans sa ville natale pour un spectacle singulier, Joyaux du Ballet

« La danse classique n’est pas forcément quelque chose d’archaïque » affirme le danseur. Ça peut être accessible à tous. » Car si certains sont parfois freinés par l’aspect académique et traditionnel du ballet, François Alu s’emploie à démontrer que rigueur et pas codifiés n’empêchent pas le développement d'une personnalité artistique.

Lui s’inspire notamment de cinéma et de hip-hop : « Je m’imprègne beaucoup de l’univers Marvel, les super héros, les méchants, pour incarner mes personnages, et du hip-hop pour tout ce qui est phrasé, nuances, les contrastes entre accélérations et ralentis. »

En plus de ses participations solistes aux ballets produits par l’Opéra de Paris, François Alu poursuit différents projets personnels et fait partie de la compagnie 3e Etage, créée en 2004 par Samuel Murez.  

Après François Alu Hors Cadre, « une sorte de one-man-show de la danse classique » dans lequel il met en scène ses propres questionnements, frustrations, ainsi que le langage propre au « microcosme » de la danse classique, François Alu est cette année en tête d’affiche du spectacle Joyaux du Ballet, produit par 3e Etage, un spectacle qui vise à raconter l’histoire du ballet et décoder ses spécificités.