Accusée d'espionnage, une harpiste russe est expulsée du Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a expulsé 23 personnalités russes en début de semaine, suite à l'affaire Skripal. La harpiste Nina Mishchenko en fait partie. D'après le tabloïd britannique The Sun, elle est suspectée d'espionnage pour le compte de Moscou.

Accusée d'espionnage, une harpiste russe est expulsée du Royaume-Uni
Nina Mishchenko fait partie des 23 Russes expulsées du Royaume-Uni

L'acte ressemble à un soubresaut de la Guerre froide. Depuis le début de l'affaire Skripal - du nom de l'ex-espion russe empoisonné sur le sol britannique - le ton monte entre Moscou et Londres. Mardi 20 mars, le Royaume-Uni a expulsé 23 diplomates russes et leurs familles. Parmi les personnes reconduites à la frontière, le journal The Sun a relevé la présence de la harpiste Nina Mishchenko, âgée de 30 ans. Son rôle exact à l'ambassade russe n'est pas défini, elle n'avait pas la moindre expérience diplomatique lorsqu'elle est arrivée à Londres, en 2017. Simple musicienne ou véritable espionne ? La harpiste semble vouloir rester discrète, hormis quelques vidéos la montrant en train de jouer, elle est quasiment inexistante sur le web.

Issue d'une famille d'artistes

Le magazine britannique Arts around the Globe a publié une interview de Nina Mishchenko en février, mais l'entretien n'est plus accessible sur internet. Les extraits relevés par The Sun font état de réponses banales sur sa vision de la musique, Nina Mishchenko confie simplement qu'elle est issue d'une famille d'artistes et qu'elle a étudié à l'académie de musique Gnessine, à Moscou. La Russie ne compte pas en rester là, le chef de la diplomatie a affirmé qu'il allait à son tour procéder à l'expulsion de diplomates britanniques. Le Kremlin nie toute implication dans l'empoisonnement de l'ex-agent Sergueï Skripal et de sa fille. Les deux sont toujours hospitalisés.