Une collection d'instruments anciens vandalisée

En Haute-Vienne, une propriété du pianiste Jörg Demus, aujourd'hui décédé, a été squattée. La collection d'instruments qu'elle abrite a été vandalisée et les nouveaux propriétaires ne se manifestent pas.

Une collection d'instruments anciens vandalisée
Jörg Demus et Manfred Jahn , © © Konzertagentur Jahn - Wikipedia

Depuis trois mois, la collection d'instruments du château de Thouron, en Haute-Vienne, est à l'abandon. L'illustre propriétaire, Jörg Demus, accompagnateur apprécié de Dietrich Fischer-Dieskau et d'Elisabeth Schwarzkopf, est décédé en avril dernier. Au cours de sa vie, il avait acquis des instruments rares, notamment des pianos et des clavecins, dont certains auraient appartenu à Claude Debussy ou César Franck et qu'il conservait dans son château du XVIIIe siècle. Or, la demeure n'est plus surveillée et les squatteurs commencent à l'investir. Selon Le Figaro, des vandales ont détruit un instrument et s'en sont servis pour faire du feu. Un autre a visiblement fait office de toilettes pendant leurs visites. Des meubles et des boiseries ont également été dérobées. 

Les nouveaux propriétaires négligents

Le maire de la commune a prévenu la direction régionale des Affaires culturelles et les autorités, mais personne n'a encore été arrêté. De plus, seule la façade est classée, mais la majeur partie du domaine n'est pas protégée, pas plus que la collection d'instruments. « C'est aux nouveaux propriétaires de se manifester », souligne le premier édile dans les colonnes du Figaro. Il s'agirait d'une entreprise autrichienne, spécialisée dans les travaux publics, Jörg Demus était d'ailleurs de nationalité autrichienne. Pour pallier ce manque de surveillance, certains habitants de Thouron gardent un œil sur la demeure, sans pouvoir intervenir en cas d'intrusion intempestive. Elle n'abrite qu'une vingtaine d'instruments sur les 80 que possédait le propriétaire, le reste se trouve dans un autre domaine.