Un Stradivarius volé réapparaît… 35 ans plus tard

Le Stradivarius volé du violoniste Roman Totenberg vient d’être retrouvé 35 ans après sa disparition. L’instrument, en cours de restauration, sera prochainement restitué à sa famille.

Un Stradivarius volé réapparaît… 35 ans plus tard
Photo d'un Stradivarius Lipinski (1715) retrouvé en 2014 aux Etats-Unis. L'instrument volé au violoniste Frank Almond suite à une performance a été évalue à 5 millions de dollars ©EPA/MAXPPP

Le dénouement d’un drame survenu il y a 35 ans a eu lieu ce jeudi 6 août dans le bureau du procureur de Manhattan (Etats-Unis). Le Stradivarius dérobé en 1980 au violoniste et professeur de musique Roman Totenberg vient d’être retrouvé. L’instrument avait été volé après le concert du musicien au Longy School of Music dans le Massachussetts dont il était alors directeur. Le violon - mieux connu sous le nom de « Ames Stradivarius » - a été conçu en Italie par Antonio Stradivari en 1734.

L’histoire de la disparition et de la réapparition de cet instrument est à peine croyable. A l’époque du vol, Roman Totenberg a de vifs soupçons sur un jeune musicien du nom de Philip Johnson qu’il a aperçu - peu de temps avant - près du bureau où l’ instrument a disparu. Faute de preuves, aucune poursuite n’avait été engagée.

Il a fallu attendre plus de trois décennies pour confirmer les soupçons de Roman Totenberg – décédé en 2012 à l’âge de 101 ans. Philip Johnson – décédé d’un cancer en 2011 – avait conservé l’instrument dans une mallette verrouillée, que sa femme parvint à ouvrir récemment. Suite à cette découverte, le violon est expértisé avant d'être saisi par le FBI qui a contacté fin juin la famille de Roman Totenberg.

« Sur le moment je ne pouvais à peine le croire » confie Nina Totenberg, fille aînée du musicien, dans une interview donnée mercredi à l’Associated Press.
« Cette perte a été pour lui un véritable drame. Le jour où cela s’est produit, c’est comme si on lui avait ôté une partie de lui-même » relate son autre fille Jill Totentberg. « Le voir ressurgir trois ans après sa mort symbolise pour nous une forme de résurrection ».

Il est difficile d’estimer aujourd’hui la valeur de l’instrument. C’est en 1943, dans sa Pologne natale, que Roman Totenberg avait acheté le Stradivarius pour une somme avoisinant les 15 000 dollars (environ 14 000 euros). Estimé à près de 250 000 dollars au moment du vol, il pourrait aujourd’hui atteindre une valeur bien supérieure : en 2011 lors d’une vente aux enchères, un Stradivarius avait été vendu 16 millions de dollars.

Uniques gardiens de l’instrument, la famille Totenberg souhaite que le Stradivarius soit placé entre les mains d’un autre violoniste virtuose qui pourra en jouer dans les salles du monde entier. « Trop longtemps, le son de cet instrument a été volé » déclare sa fille.

Sur le même thème