"Stop à la terreur" : Evgeny Kissin et des musiciens dénoncent la situation en Russie

Parmi les musiciens qui s'expriment dans cette vidéo glaçante, le grand pianiste Evgeny Kissin. Ce dernier appelle à relâcher l'opposant Alexeï Navalny et tous les prisonniers politiques immédiatement.

"Stop à la terreur" : Evgeny Kissin et des musiciens dénoncent la situation en Russie
Evgeny Kissin fait partie des artistes qui dénoncent une escalade de la violence en Russie., © Capture d'écran Youtube

C'est une vidéo de presque deux minutes, cadencée par le son oppressant d'un métronome. Tour à tour, les musiciens s'expriment face caméra, pour dénoncer la "réalité monstrueuse" des événements qui se produisent en ce moment en Russie. Une "lettre ouverte des musiciens, à la veille d'une guerre civile", alertent les artistes, qui ont chacun enregistré un message. "Stop à la terreur ! Relâchez Alexeï Navalny et tous les prisonniers politiques immédiatement", martèle ainsi Evgeny Kissin, l'un des plus grands pianistes de notre époque. 

Nazar Kozhukhar, violoniste, s'inquiète de l'escalade de la brutalité : "La guerre civile lancée par l'état contre ses citoyens les plus éduqués et préoccupés s'intensifie". "Le tabassage de civils non armés, la torture de détenus, le manque total de transparence sur le fonctionnement des forces de l'ordre...", égrène Maria Ostroukhova, chanteuse d'opéra."Entamez un dialogue avec les 'soi-disant" politiciens hors du système. Assez de sang versé !", lâche également Misha Nodelman, violoniste, qui a posté la vidéo sur son compte Youtube. 

Mikhail Agrest, chef d'orchestre, s'inquiète lui d'une législation toujours plus répressive : "les rassemblements pacifiques sont bannis, et le soi-disant système de renforcement de la loi est orienté de façon à supprimer la contestation et à persécuter les opposants politiques." Les députés russes ont ainsi voté mardi une proposition de loi qui durcit les sanctions pour les infractions aux règles qui régissent les manifestations, quelques jours après la répression de protestations en soutien à l'opposant Alexeï Navalny. En ce sens, le violoniste Nazar Kozhukhar n'hésite pas à parler d'une "guerre civile qui s'intensifie, lancée par l'État contre ses citoyens les plus éduqués et préoccupés."

Ces dernières semaines, des dizaines de milliers de citoyens russes sont descendus dans la rue. Au cours des manifestations, considérées par le Kremlin comme illégales et dangereuses, la police a déjà arrêté plus de 11 000 personnes. D'où ce message fort, qui conclut la vidéo des musiciens : "Stop à la folie."