Royaume-Uni : la réouverture des salles de concert repoussée

Au Royaume-Uni, les salles de concert devaient rouvrir leurs portes au public le 1er août, avec des adaptations sanitaires. Le gouvernement a décidé de prolonger la fermeture de deux semaines.

Royaume-Uni : la réouverture des salles de concert repoussée
Le pianiste Stephen Hough répète devant une salle vide au Wigmore Hall, © AFP / BEN STANSALL

Les Britanniques doivent s'armer de patience. Outre-Manche, plusieurs lieux culturels recevant du public devaient rouvrir samedi 1er août : les musées, les cinémas et les salles de concert. Cette date avait été annoncée mi-juillet par le Premier ministre Boris Johnson. Changement de dernière minute, la veille, le 31 juillet, Downing Street annonce que la fermeture est prolongée de deux semaines à cause de la circulation du virus qui s'intensifie dans le pays. 

« Si nous voulons faire plus d'activités à l'avenir, nous devons en faire moins maintenant », a justifié Chris Whitty, médecin épidémiologiste qui conseille Boris Johnson sur la santé publique. La priorité, c'est « la réouverture des établissements scolaires », a précisé le Premier ministre. Cette décision de dernière minute s'inscrit dans un brusque revirement du gouvernement britannique quant à la gestion du virus : confinements localisés, nouvelles mesures de quarantaine ou encore rassemblements limités.

Encore un coup dur pour les établissements

Le réseau MVT (Music Venue Trust), qui défend les intérêts des organisateurs de concerts, se dit « déçu mais pas surpris ». Il estime qu'il vaut mieux repousser le retour des spectateurs, plutôt que de jouer devant des salles presque vide, au risque de perdre de l'argent. En revanche, le MVT compte sur davantage d'aides du gouvernement après cette annonce. Le Wigmore Hall, prestigieuse salle londonienne, indique que sa programmation de septembre et octobre est maintenue, même sans public.

Malgré la fermeture générale, des concerts-tests ont eu lieu au Royaume-Uni. Certains organisateurs ont monté des spectacles avec distanciation physique et diverses adaptations pour éviter les contaminations. Mais ces tentatives ne sont pas viables sur le long terme, déplore le MVT, pointant un endettement des organisateurs.

Le gouvernement a d'ores et déjà prévu un plan de sauvegarde de 1,57 milliard de livres sterling pour la culture, avec 2,25 millions réservés aux salles de concert indépendantes.