Quelles sont les meilleures versions de : Toccata pour orgue de Bach, du Miserere d'Allegri et de Short Ride.. d'Adams ?

Séverine Garnier, Emmanuelle Giuliani et Philippe Venturini élisent les versions de référence de la Toccata et fugue en ré mineur de JS Bach, du Miserere d'Allegri et de Short Ride in a Fast Machine de John Adams.

Quelles sont les meilleures versions de : Toccata pour orgue de Bach, du Miserere d'Allegri et de Short Ride.. d'Adams ?
JS Bach (peinture de C.T.R Liszwski) © Bettmann / Gregorio Allegri © Heritage Images - Hulton Archive / John Adams © Deborah Feingold, © Getty

(ré)écouter l'émission : La Tribune des critiques de disques du 06 mai 2018.

participez:

Votez ci-dessous pour votre version préférée (3 oeuvres = 3 modules de votes !)
Laissez un commentaire et tentez de gagner le disque France Musique de la semaine

  • Toccata et fugue pour orgue en ré mineur, de Jean-Sébastien Bach

compte-rendu:

L’art avec lequel André Isoir s’approprie la Toccataet fugue stupéfie, maitrisant toute la rhétorique de Bach, variant les jeux, mêlant folie et autorité intellectuelle : un orgue lumière.

On retrouve chez Helmut Walcha un plaisir de jouer, un naturel, une gourmandise et un sens de la surprise qui passe par l’accentuation des dissonances.

E. Power Biggs opte pour une Toccata aux basses ronflantes, assez mécanique de surcroît, quand Ton Koopman, lui, se perd dans un style trop décoratif. Oliver Vernet, virtuose, est plein de panache, tandis que Marie-Claire Alain verse dans un Bach sévère et monochrome.

palmarès:

N°1   Version C
André Isoir
(La Dolce Volta, 1982)

Toccata et fugue en ré mineur de Bach par André Isoir
Toccata et fugue en ré mineur de Bach par André Isoir, © CD La Dolce Volta

N°2   Version E
Helmut Walcha
(DG, 1963)

Toccata et fugue en ré mineur de Bach par Helmut Walcha
Toccata et fugue en ré mineur de Bach par Helmut Walcha, © CD DG

N°3   Version F
Olivier Vernet
(Ligia Digital, 1995)

Toccata et fugue en ré mineur de Bach par Olivier Vernet
Toccata et fugue en ré mineur de Bach par Olivier Vernet, © CD Ligia Digital

N°4   Version B
Ton Koopman
(Archiv, 1983)

Toccata et fugue en ré mineur de Bach par Ton Koopman
Toccata et fugue en ré mineur de Bach par Ton Koopman, © CD Archiv

N°5   Version A
E. Power Biggs
(Sony, 1961)

Toccata et fugue en ré mineur de Bach par E. Power Biggs
Toccata et fugue en ré mineur de Bach par E. Power Biggs, © CD Sony

N°6   Version D
Marie-Claire Alain
(Erato, 1993)

Toccata et fugue en ré mineur de Bach par Marie-Claire Alain
Toccata et fugue en ré mineur de Bach par Marie-Claire Alain, © CD Erato
  • Miserere, d'Allegri

compte-rendu:

Basses d’une superbe assise, aigus pleins, équilibre parfait : Tenebrae conjugue émotion et éloquence dans un Miserere éblouissant de naturel. Vertigineux.

Huit chanteurs mais comme une seule voix, profonde, hypnotique : Voces8 magnifie la prière d’Allegri, porté par une réverbération qui nous fait toucher le mystère et la lumière.

A Sei Voci livre une version où les individualités sont plus présentes, manquant peut-être de l’éther qu’on aime dans cette page. Touchante, la version (en anglais) du King’s College de Cambridge offre une couleur vintage, avec un boy soprano à l’aigu cristallin.

On goûtera moins les Tallis Scholars, voix impeccables mais droites et corsetées, et on laissera vraiment de côté Simon Preston et les choristes de l’Abbaye de Westminster, irréguliers, desservis par une spatialisation maladroite.

palmarès:

N°1   Version E
Tenebrae, dir. Nigel Short
(Signum, 2005)

Miserere d'Allegri par Tenebrae
Miserere d'Allegri par Tenebrae, © CD Signum

N°2   Version F
Voces8
(Decca, 2014)

Miserere d'Allegri par Voces8
Miserere d'Allegri par Voces8, © CD Decca

N°3   Version A
A Sei Voci, dir. Bernard Fabre-Garrus
(Naïve, 1993)

Miserere d'Allegri par A Sei Voci
Miserere d'Allegri par A Sei Voci, © CD Naïve

N°4   Version D
The Tallis Scholars, dir. Peter Phillips
(Gimmel, 1985)

Miserere d'Allegri par The Tallis Scholars
Miserere d'Allegri par The Tallis Scholars, © CD Gimmel

N°5   Version B
Chœur du King’s College de Cambridge, dir. David Willcocks
(Decca, 1963)

Miserere d'Allegri par le Choeur du King's College de Cambridge
Miserere d'Allegri par le Choeur du King's College de Cambridge, © CD Decca

N°6   Version C
Chœur de l’Abbaye de Westminster, dir. Simon Preston
(Archiv, 1985)

Miserere d'Allegri par le Choeur de l'Abbaye de Westminster
Miserere d'Allegri par le Choeur de l'Abbaye de Westminster, © CD Archiv
  • Short Ride in a Fast Machine, de John Adams

compte-rendu:

Un ton, une pulsation, une griserie, une narration trépidante : Simon Rattle et l’Orchestre symphonique de Birmingham ont tout compris de la fanfare de John Adams.

Edo de Waart et le San Francisco Symphony furent les premiers à graver Short Ride in a Fast Machine : ils en livrent une lecture flamboyante mais toujours hyper maîtrisée.

John Adams indique « delirando » sur la partition : Peter Oundjian saisit l’indication au pied de la lettre et nous embarque dans un voyage fou, dangereux, où tempo et tension accélèrent à l’unisson. 

On se passera dès lors de la lecture très carrée d’Alan Gilbert et du Philharmonique de Berlin, de celle, étonnamment trop clinquante de Michael Tilson Thomas, créateur de Short Ride in a Fast Machine en 1986, et du risque imminent de carambolage de Marin Alsop, à la tête d’un Bournemouth Symphony sans séduction.

palmarès:

N°1   Version F
Orchestre symphonique de Birmingham, dir. Simon Rattle
(Warner, 1993)

Short Ride in a fast machine de John Adams par Simon Rattle
Short Ride in a fast machine de John Adams par Simon Rattle, © CD Warner

N°2   Version D
San Francisco Symphony, dir. Edo de Waart
(Nonesuch, 1986)

Short Ride in a fast machine de John Adams par Edo de Waart
Short Ride in a fast machine de John Adams par Edo de Waart, © CD Nonesuch

N°3   Version B
Royal Scottish National Orchestra, dir. Peter Oundjian
(Chandos, 2013)

Short Ride in a fast machine de John Adams par Peter Oundjian
Short Ride in a fast machine de John Adams par Peter Oundjian, © CD Chandos

N°4   Version A
Orchestre philharmonique de Berlin, dir. Alan Gilbert
(BP, 2016)

Short Ride in a fast machine de John Adams par Alan Gilbert
Short Ride in a fast machine de John Adams par Alan Gilbert, © Coffret BP

N°5   Version C
San Francisco Symphony, dir. Michael Tilson Thomas
(SFS, 2001)

Short Ride in a fast machine de John Adams par Michael Tilson Thomas
Short Ride in a fast machine de John Adams par Michael Tilson Thomas, © CD SFS

N°6   Version E
Bournemouth Symphony Orchestra, dir. Marin Alsop
(Naxos, 2003)

Short Ride in a fast machine de John Adams par Marin Alsop
Short Ride in a fast machine de John Adams par Marin Alsop, © CD Naxos