Quelle est la meilleure version des Leçons de Ténèbres de Couperin ?

Chantal Cazaux (L’Avant-Scène Opéra), Piotr Kaminski (Diapason) et Philippe Venturini (Classica) élisent la version de référence des Leçons de Ténèbres de François Couperin.

Quelle est la meilleure version des Leçons de Ténèbres de Couperin ?
Quelle est la meilleure version des Leçons de Ténèbres de Couperin ? visuel 603

Compte-rendu de La Tribune des critiques de disques du 26 avril 2015

Rien à faire, avec les Demoiselles de Saint Cyr, la parole ne passe pas : nos chanteuses noient vocalises et versets dans un halo flou, et multiplient les artifices. Sortie immédiate.

En duo, bien que mal appareillées, Sophie Daneman et Patricia Petibon donnent le change dans la Troisième Leçon ; seule en revanche, la première s’écroule, voix maigre et sans expression, peu aidée par l’accompagnement seulement aimable de William Christie au clavecin.

L’insuffisance des moyens, à nouveau, empêche Catherine Greuillet et Isabelle Desrochers de se hisser plus haut ; d’autant que l’orgue majestueux d’Olivier Vernet renforce la solitude de ces timbres acides, au vibrato raboté – « des voix de choristes ! » s’énerve un tribun.

Christophe Rousset épaule ses solistes avec tact, équilibre : Sandrine Piau et Véronique Gens, deux vraies voix d’opéra, possèdent un ton et savent habiter les mots. Mais se trouvent-elles ? L’ambition n’excèderait-t-elle pas leurs moyens ? Ce sera affaire de goût.

Pleines, les voix de Kirsten Blaise et Salomé Haller se lovent dans l’accompagnement chaud et ouaté du Parlement de Musique de Gester : de la ferveur, de la volupté, voici à coup sur la meilleure version pour sopranos !

Mais c’est le haute-contre Gérard Lesne qui rafle la mise, par la beauté intrinsèque du timbre, avec ses graves boisés, qui épouse un texte pleinement incarné et ressenti. Le soin constant apportés aux climats nous vaut un dégradé de teintes d’un superbe naturel : cette peinture intime et doloriste des Leçons propose une rêverie hors du temps, bercée par un Seminario Musicale de pure poésie.

**Participez

**

Votez ci-dessous pour votre version préférée
Laissez vos commentaires et tentez de gagner le disque France Musique de la semaine.

**Palmarès

**
N°1
Version D
Gérard Lesne, Steve Dugardin, Il Seminario Musicale (Harmonic Records, 1991)

N°2
Version F
Kirsten Blaise, Salomé Haller, Le Parlement de Musique, dir. Martin Gester (Assai, 2002)

N°3
Version E
Véronique Gens, Sandrine Piau, Les Talens Lyriques, dir. Christophe Rousset (Decca, 1997)

N°4
Version B
Catherine Greuillet, Isabelle Desrochers, Philippe Foulon, viole ; Olivier Vernet, orgue (Ligia Ditigal, 1999)

N°5
Version A
Sophie Daneman, Patricia Petibon, Les Arts Florissants, dir. William Christie (Erato, 1996)

N°6
Version C
Les Demoiselles de Saint-Cyr, dir. Emmanuel Mandrin (Ambronay, 2008)