Quelle est la meilleure version de la Sonate pour piano n°11 K331 "Alla turca" de Mozart ?

Jany Campello, Julien Hanck et Aurélie Moreau élisent la version de référence de la Sonate n°11 « Alla Turca » de Mozart.

Quelle est la meilleure version de la Sonate pour piano n°11 K331 "Alla turca" de Mozart ?
.

(ré)écouter l'émission : La Tribune des critiques de disques du 07 mai 2017.

participez

compte-rendu

Seuls ont été pris en compte les enregistrements des 40 dernières années.

Son intégrale des Sonates de Mozart fait référence, lumineuse, équilibrée, mais dans la seule Sonate « Alla Turca », Maria João Pires ne trouve pas l’immédiat élan vital ; si elle est évidemment chantante et musicale, n’y perçoit-on pas une pointe de sévérité ?

Fidèle à son habitude, Murray Perahia s’enfonce dans un son caressant et velouté, et sur un tempo imperturbable, déroule un Mozart feutré, pudique, qui toutefois instaure une certaine distance avec son auditeur.

En dépit de moyens digitaux stupéfiants, Ivo Pogorelich ne fait pas l’unanimité. Là où certains vantent un esprit, mille couleurs et autant de surprises, les autres jugent ses choix facétieux et appuyés, ainsi qu’une tendance à prendre des libertés avec le texte insupportable.

Fazil Say s’amuse ! Est-il à côté de la plaque ? Possible. Mais il est cohérent dans son jusqu’auboutisme : ce Mozart revisité, gronde, murmure, chante à tue-tête, emporte l’adhésion jusque dans une Marche Turque au grotesque assumé. Mais tous ne lui pardonnent pas son côté un tantinet brouillon. Et pourtant quelle joie, quel plaisir de jouer !

Tout au long de la Sonate, András Schiff opte pour une narration simple, fluide, sans une once d’affèterie. Clarté, pureté des phrasés, ligne de chant infinie, il atteint l’équilibre idéal. Le final manque de panache ? Qu’importe : cette lecture organique est comme une remontée aux sources.

Tendre, perlé, vigoureux, le Mozart de Christian Zacharias est bourré d’imagination, avec, dans les variations du premier mouvement, des ornementations et des petites notes pleines d’humeur. Un dialogue parfait s’instaure entre main droite et main gauche, tels des personnages d’opéras qui vivent, s’amusent ou s’épanchent avec pudeur et élégance.

palmarès :

N°1
Version C

Christian Zacharias (EMI, 1984)

Sonates pour piano de Mozart par Christan Zacharias
Sonates pour piano de Mozart par Christan Zacharias, © CD EMI Classics

N°2
Version F

András Schiff (Decca, 1980)

Sonates pour piano de Mozart par Andras Schiff
Sonates pour piano de Mozart par Andras Schiff, © CD DECCA

N°3
Version D

Fazil Say (Warner, 2014)

Sonates pour piano de Mozart par Fazil Say
Sonates pour piano de Mozart par Fazil Say, © CD Warner

N°4
Version E

Ivo Pogorelich (DG, 1992)

Sonates pour piano de Mozart par Ivo Pogorelich
Sonates pour piano de Mozart par Ivo Pogorelich, © CD DG

N°5
Version A
Murray Perahia (Sony, 1991)

Sonates pour piano de Mozart par Murray Perahia
Sonates pour piano de Mozart par Murray Perahia, © CD Sony

N°6
Version B

Maria João Pires (DG, 1990)

Sonates pour piano de Mozart par Maria Joao Pires
Sonates pour piano de Mozart par Maria Joao Pires, © CD DG