Que faire le week-end du 28 et 29 janvier ? La sélection de la rédac'

Toulouse, Lyon ou Cachan ... En famille ou en solo, la rédaction de francemusique.fr partage avec vous sa sélection de sorties musicales pour ce week-end du 28 et 29 janvier 2017 !

Que faire le week-end du 28 et 29 janvier ? La sélection de la rédac'
La rédaction de francemusique.fr donne quelques petites idées pour un week-end musical , © Getty / RichVintage

L’Enlèvement au Sérail au Théâtre du Capitole de Toulouse

Qu’est-ce que c’est ?

L’Enlèvement au Sérail, singspiel en trois actes de Wolfgang Amadeus Mozart, avec l’Orchestre National du Capitole dirigé par Tito Ceccherini et le Choeur du Capitole sous la direction d’Alfonso Caiani. Mis en scène par Tom Ryser.

Pourquoi y aller ?

Le singspiel est à la musique allemande ce que l’opéra-comique est au répertoire français : une spécificité nationale et musicale, dont L’Enlèvement au Sérail peut être considéré comme le chef d'oeuvre du genre. On y trouve ainsi beaucoup de dialogues et peu de chant, mais chaque air n’en est que plus beau et plus expressif.

Informations pratiques :

L’Enlèvement au Sérail
Mise en scène : Tom Ryser
Direction : Tito Ceccherini
Théâtre du Capitole de Toulouse
Dimanche 29 janvier à 15h

(Recommandé par Nathalie Moller)

Emile Parisien Quintet (avec Joachim Kühn et Michel Portal)

Qu’est ce que c’est ?

Emile Parisien est devenu en quelques années avec son saxophone soprano l’une des sensations françaises du jazz. A 34 ans, ce pur produit de Marciac a publié en octobre dernier sa dernière création en quintet, Sfumato.

Pourquoi y aller ?

Accompagné du légendaire Joachim Kühn au piano pour ce projet, par le non moins légendaire Michel Portal aux clarinettes pour l’occasion, et par le fougueux Manu Codja à la guitare, sa formation en parfaite symbiose en live est l’une des plus excitantes de ces derniers mois.

Informations pratiques :

Émile Parisien (saxophone), Joachim Kühn (piano), Manu Codjia (guitare), Simon Tailleu (contrebasse), Mario Costa (batterie), Michel Portal (clarinettes)
Cinéma La Pléiade

12, avenue Cousin de Méricourt, Cachan (94)
Dimanche 29 janvier, à partir de 17h
Première partie : James Brandon Lewis Trio
Tarifs : à partir de 12€

(Recommandé par Adrien Toffolet)

Jeanne d’Arc au Bûcher à l’Opéra de Lyon

Qu’est ce que c’est ?

Jeanne d’Arc au Bûcher, un oratorio dramatique d’Arthur Honegger, mis en scène par Romeo Castellucci, avec l’Orchestre, les Choeurs et la Maitrse de l’Opéra de Lyon, dirigé par Kazushi Ono.

Pourquoi y aller ?

Une fois de plus, Castellucci surprend et boulverse avec une mise en scène largement plébiscitée par la presse. Un décor de salle de classe des années 50, des choeurs et solistes invisibles qui n’occupent la scène que par leur voix, et la présence sur scènes d’acteurs, Denis Podalydès et Audrey Bonnet dont la performance est également unanimement saluée. Tout pousse à la curiosité, surtout lorsque cette mise en scène est doublée d’une musique dirigée de la main vive de Kazushi Ono.

Informations pratiques :

Jeanne au Bûcher
Mise en scène : Romeo Castellucci
Direction : Kazushi Ono
Opéra de Lyon
Dimanche 29 janvier à 16h
de 10 € à 94 €

(Recommandé par Sofia Anastasio)

Rencontres du troisième cycle

Qu’est-ce que c’est ?

Trois concerts donnés par les élèves en troisième cycle supérieur du CNSMD (conservatoire national supérieur de musique et de danse) de Paris à 15h, 16h et 17h. La programmation va de Paganini à des compositeurs contemporains vivants en passant par Schubert ou Albeniz.

Pourquoi y aller ?

Car ces concerts sont une véritable carte blanche donnée à des jeunes musiciens qui peuvent choisir ce qu’ils jouent et avec qui ils veulent jouer. Cela permet de (re)découvrir des oeuvres de compositeurs connus pour les moins aventureux ou aller se frotter au répertoire d’aujourd’hui.

Informations pratiques :

Rencontres du troisième type
Au CNSMD de Paris
Samedi 28 janvier à 15h, 16h et 17h
Entrée libre sans réservation

(Recommandé par Aliette de Laleu)

Une soirée au Centre de Musique de Chambre de Paris

Qu'est ce que c'est ?

Le fantastique Centre de Musique de Musique de Chambre de Paris propose deux concerts à la Salle Cortot samedi soir : le Trio pour piano et cordes de Maurice Ravel par le Trio Zadig à 20h, et l'Histoire du Soldat de Stravinsky par Nicolas Cunin, Johann Nardeau, Bertrand Laude, Antoine Berquet, Ryo Kojima et Hélène Collerette à 21h30.

Pourquoi y aller ?

Parce que le Centre de Musique de Chambre propose des concerts de qualité, dans une ambiance conviviale, par des jeunes interprètes de talent, et le tout à des prix très accessibles. On appréciera plus particulièrement le Trio Zadig, dont France Musique ne cesse de vanter les mérites.

Informations pratiques :
Samedi 28 janvier :
Trio de Ravel par le Trio Zadig à 20h
/ L'Histoire du Soldat de Stravinsky à 21h30
Salle Cortot, Paris XVIIe
De 9 à 15€ par concert

(Recommandé par Guillaume Decalf)