Mort du chef d’orchestre Michael Gielen

Mis à jour le samedi 09 mars 2019 à 10h00

Le chef d’orchestre et compositeur Michael Gielen est décédé vendredi 8 mars 2019 à l’âge de 91 ans. Réputé pour sa connaissance du répertoire du XXe siècle, il est aussi connu pour avoir dirigé les oeuvres de Gustav Mahler…

Mort du chef d’orchestre Michael Gielen
Michael Gielen, chef d'orchestre, © Getty / ullstein bild

Michael Gielen, chef d’orchestre et compositeur d’origine autrichienne, né à Dresde en 1927 vient de mourir chez lui à Mondsee en Autriche, le 8 mars 2019. Il avait 91 ans. 

Dans les années 40, il fuit la guerre avec sa famille d’origine juive pour s’installer à Buenos Aires où il débute des cours de piano et de composition. Il devient chef assistant et pianiste accompagnateur au Théâtre Colon de la ville argentine. Un travail qui l’amène à rencontrer et étudier auprès de chefs comme Wilhelm Furtwängler ou Karl Böhm. Et c’est aussi à cette époque qu’il interprète toute l’oeuvre pour piano de Schoenberg, il a alors 22 ans.

Mais c’est son retour en Europe qui fait décoller sa carrière de chef d’orchestre. Des années 60 aux années 80, il passera dans les orchestres de Vienne, de l’Opéra Royal de Stockholm, puis en Belgique, à la BBC, à Francfort et à Baden-Baden. Avec ce dernier, l’Orchestre Symphonique du Sudwestfunk il enregistre les symphonie de Beethoven et de Mahler.

Le chef devient un grand spécialiste de la musique du XXe siècle, avec un accent mis sur les compositeurs comme Ligeti dont il a créé son Requiem, Stockhausen ou Zimmermann. Michael Gielen est aussi un chef réputé pour sa direction des symphonies de Mahler

Le chef avait pris sa retraite en 2014 pour des raisons de santé. France Musique lui rend un dernier hommage, notamment dans Génération France Musique avec Jean-Baptiste Urbain.