Miami : du Mozart pour calmer les fêtards du spring break

À Miami, les fêtes géantes qui accompagnent chaque année le retour du printemps sont synonymes de nombreuses incivilités. Ébriété, drogue et bruit sont le lot des habitants pendant plusieurs jours. Pour lutter contre les débordements, la ville compte faire appel à Mozart et à John Philip Sousa.

Miami : du Mozart pour calmer les fêtards du spring break
Chaque année, le spring break attire des milliers de personnes à Miami , © Getty / Jeff Greenberg / Contributeur

Chaque année au printemps, les plages de Miami accueillent des milliers de personnes, principalement des étudiants, venues célébrer le retour des beaux jours, cette période de vacances porte un nom : le spring break. Problème, ces rassemblements dégénèrent régulièrement, laissant les services de police débordés pendant plusieurs jours. Les autorités de la ville s'inquiètent notamment de l'usage immodéré de la marijuana, de l'afflux de personnes ivres et des violences. 

Le bruit de la foule et de la musique est aussi dans le viseur de la mairie. Les dirigeants locaux souhaitent interdire la location de scooters pendant cette période et instaurer des amendes pour la possession d'une certaine quantité de marijuana, ce qui éviterait à la police de procéder à des arrestations. Lors de leur dernière discussion, les élus ont aussi émis l'idée de s'en remettre à Mozart. Selon eux, diffuser à fond ses œuvres dans des haut-parleurs permettrait de calmer les foules et de freiner les montées de tension.

Mozart et Sousa pour casser l'ambiance

L'idée des élus locaux est de casser l'ambiance en diffusant les oeuvres de Mozart à un volume supérieur que celui de la musique des fêtards. Ils songent également à diffuser des Marches de John Philip Sousa, compositeur américain de musique militaire, pour obtenir le même résultat. Kristen Rosen Gonzalez, l'une des commissaires de la ville se dit perplexe quant à l'efficacité de la démarche, mais n'est pas opposée à un essai. 

« En intérieur, quand vous voulez arrêter la fête, vous éteignez les lumières, mais là ce n'est pas possible, alors pour les calmer, nous pouvons jouer quelque chose qu'ils détestent », a-t-elle déclaré. Les élus n'ont pour l'instant procédé à aucun vote. On ignore donc quelles œuvres de Mozart seront choisies pour tranquilliser les foules.