"Les Beatles. Quatre garçons dans le siècle"-Sélection du Prix du Livre France Musique-Claude Samuel 2021

Sélectionné pour le Prix du Livre France Musique-Claude Samuel 2021, "Les Beatles. Quatre garçons dans le siècle" de Frédéric Granier est publié chez Perrin

"Les Beatles. Quatre garçons dans le siècle"-Sélection du Prix du Livre France Musique-Claude Samuel 2021
"Les Beatles. Quatre garçons dans le siècle" de Frédéric Granier (Perrin), dans La Sélection 2021 du Prix du Livre France Musique-Claude Samuel
La Sélection 2021 du  Prix du Livre France Musique-Claude Samuel
La Sélection 2021 du Prix du Livre France Musique-Claude Samuel

L’auteur

Né en 1979, Frédéric Granier est diplômé de sciences politiques (IEP Rennes). Journaliste, chef de service au magazine GEO Histoire, il collectionne les disques et les films rares, et a signé de nombreux ouvrages sur la culture pop. 

Le livre

Le 10 avril 1970, la nouvelle fait la une de la presse internationale : Paul McCartney annonce qu’il quitte les Beatles. Alors que Let It Be, leur chanson-testament, s’impose comme un dernier succès, le bassiste attaque en justice ses trois compagnons. Le rêve est fini. Et pourtant, cinquante ans après, leur légende demeure. Help !, Yesterday, Penny Lane, All You Need Is Love, Hey Jude… Les deux cents morceaux enregistrés par les « quatre garçons dans le vent » sont toujours vénérés par des millions de fans. 

Derrière l’aventure extraordinaire de ces enfants de l’après-guerre, se dessine une autre histoire, tout aussi fascinante : celle de de la culture de masse, de la montée en puissance des jeunes dans la société, du psychédélisme, des paradis artificiels, de l’activisme pacifique… Autant de phénomènes que les Beatles ont traversés ou marqués de leur empreinte, qui ne racontent pas seulement les années soixante, mais dévoilent une révolution culturelle et sociale dont les effets se ressentent encore aujourd’hui. 

  • Quelle est la place de cet ouvrage dans votre carrière ? 

Je suis passionné par les Beatles depuis qu’enfant, j’ai découvert leur univers en fouillant dans la collection de trente-trois tours de mon père. Ce livre est l’aboutissement de plus de vingt années à analyser des notes de pochettes et des entretiens d’époque, à rassembler des documents rares et des articles de presse, à confronter les points de vue de musicologues et de journalistes. Lors de mes recherches à Paris, Londres ou New York, j’ai pu rencontrer des personnalités proches du groupe, des producteurs, des assistants, qui m’ont livré leurs souvenirs de survivants des « sixties ». Même si je n’ai pas vécu cette période, il s’agit sans aucun doute de mon sujet d’étude le plus personnel. 

  • Qu’avez-vous cherché à montrer avec cet ouvrage ?

À l’occasion du cinquantième anniversaire de la séparation des Beatles, je voulais signer non pas un livre commémoratif ou une énième discographie commentée, mais une véritable biographie historique, celle de quatre musiciens venus de Liverpool qui ont conquis le monde avec leurs mélodies, leur irrévérence et leur humour irrésistible. J’ai voulu rappeler que derrière les nombreux triomphes et les records de vente, l’épopée de John, Paul, George et Ringo était jalonnée de tensions, de scandales, de procès et parfois d’échecs commerciaux ou artistiques. Aujourd’hui largement occultées par les discours officiels et les campagnes marketing, ces fêlures rendent la saga des « Fab Four » d’autant plus fascinante. J’ai donc voulu porter un regard d’historien, et non de fan, sur ce qui demeure toujours la plus belle partition du rock. 

  • Quels sont vos prochains projets ? 

L’écriture de cette biographie m’a un peu plus convaincu que le rock, genre musical longtemps dénigré, doit aujourd’hui être analysé non comme un art adolescent et léger, mais comme le reflet de son époque, un accélérateur de tendances en germe dans une société, voire un provocateur d’événement. Mon prochain livre traitera de ces rapports entre la culture pop et les soubresauts politiques, sociaux et diplomatiques des cinquante dernières années.