États-Unis: le National Philharmonic sauvé... sous condition

Après avoir annoncé sa disparition prochaine, la formation a été sauvée de justesse par un de ses anciens musiciens. Il est parvenu à réunir les fonds nécessaires à sa sauvegarde, mais le bienfaiteur pose néanmoins une condition.

États-Unis: le National Philharmonic sauvé... sous condition
Le centre musical de Strathmore, lieu de résidence de l'orchestre, © Getty / The Washington Post

Il était moins une pour l'orchestre national philharmonique, dans l'État du Maryland. Devant les difficultés financières, le conseil d'administration avait annoncé, début juillet, que la formation serait sans doute dissoute. Par chance, le salut est arrivé, de justesse. Sa présidente, Leanne Ferfolia, a réuni 150 000 dollars grâce à une levée de fonds réalisée en urgence. Mais c'est un ancien musicien de l'orchestre, l'altiste Jim Kelly qui a réussi un véritable tour de force. Il a trouvé 275 000 dollars, lui aussi grâce à une levée de fonds, réalisée de son propre chef. L'ancien membre de l'orchestre , qui gère aujourd'hui un magasin d'instruments de musique, a lui-même mis la main à la poche pour atteindre ce montant. Cependant, cette aide n'est pas gratuite et Jim Kelly pose une condition.

Un an de présidence par intérim

Jim Kelly souhaite prendre la présidence de l'orchestre par intérim pendant une année. Une présidence qu'il promet d'exercer à titre gracieux, ce qui fera économiser 140 000 dollars à la formation, selon ses arguments. « Je me sens obligé de le faire, je sais que je peux m'entourer d'une bonne équipe », a-t-il déclaré au Washington Post. Jack Kelly a déjà une expérience dans le domaine, après sa carrière d'altiste, il a été responsable du personnel de l'orchestre durant deux ans.

« Je ne dénigre pas le travail réalisé par la direction, elle a travaillé sans relâche, mais les collectes de fonds auraient dû démarrer bien avant », se justifie-t-il. Le conseil d'administration a voté à l'unanimité en faveur de JimKelly, les musiciens doivent à présent travailler pour que la saison puisse commencer à la date initialement prévue, le 21 septembre.