Le ministère de la Culture annonce avoir mobilisé 5 milliards d'euros pour le secteur

Le gouvernement annonce avoir mobilisé plus de 5 milliards d'euros depuis le mois de mars afin de faire face à l’impact de la crise du Covid-19 sur les secteurs de la culture et des médias.

Le ministère de la Culture annonce avoir mobilisé 5 milliards d'euros pour le secteur
Franck Riester au Palais de l'Elysée, © Getty / Antoine Gyori - Corbis

Dans un communiqué de presse, Franck Riester le ministre de la Culture annonce avoir mobilisé plus 5 milliards d'euros depuis mars pour venir en aide au secteur durement touché par la crise. 2,9 milliards l'ont été au travers des dispositifs de soutien (activité partielle, fonds de solidarité, prêts garantis par l'État, exonérations de charges...). 

"Ces aides continueront de bénéficier pleinement aux secteurs de la culture les plus durablement touchés dans les mois à venir. Leur accès au fonds de solidarité a ainsi été élargi et étendu jusqu'au 31 décembre 2020", a souligné le ministère dans son communiqué.

Dans le détail, 706 millions d'euros ont été mobilisés en faveur du spectacle vivant et de la musique enregistrée, 391 millions d'euros en faveur des arts visuels et 525 millions d'euros pour le secteur du patrimoine et de l'architecture.

La chaîne du livre a bénéficié de son côté de 217 millions d'euros d'aide tandis que l'industrie du cinéma et de l'image animée a obtenu des aides d'un montant de 320 millions d'euros.
Le ministère a également indiqué que 985 millions d'euros ont été mobilisés en faveur des médias et de la communication et 666 millions d'euros en faveur de la presse.

Cette annonce du ministère intervient au moment où une cinquantaine de députés (gauche, LR et majorité) réclament des état généraux de la Culture et un "grand plan de relance de l'art, de la culture et de l'éducation populaire" à l'Assemblée. 

Un texte sous forme de proposition de résolution a été signé ce mercredi 1er juillet : "ce texte n'est pas pour l'instant à l'ordre du jour de l'Assemblée, mais il nous est apparu important de mettre en lumière la situation", a indiqué le député Pierre Dharréville, qui plaide pour "un plan de la même ampleur financière que celui qui a volé au secours de nos industries"

Les acteurs de la culture "ont été les premiers confinés et seront les derniers déconfinés, c'est très difficile pour eux", a complété l'insoumise Caroline Fiat.

Dans ce communiqué, le ministère de la Culture rend par ailleurs publique son étude de l'impact de la crise. La chute du chiffre d'affaires pour le secteur est évalué à 22,3 milliards d'euros par rapport à l’an dernier, soit une chute de 25 %. Le secteur le plus touché est celui du spectacle vivant une baisse de 4,2 milliards d'euros, soit une baisse de 72%.

Avec AFP