La playlist des Victoires de la Musique Classique 2019

Quelles œuvres du répertoire ont été interprétées pendant la 26e cérémonie des Victoires de la Musique Classique à la Seine Musicale ? Mozart, Chopin, Puccini, Ravel, Haydn, mais aussi Schubert, Rossini ou encore Beethoven... Voici la playlist de cette soirée du 13 février 2019.

La playlist des Victoires de la Musique Classique 2019
Les Victoires de la Musique Classique édition 2019, © Capture/France 3

Quel était cet air ou ce morceau joué pendant la 26e cérémonie des Victoires de la Musique Classique ? L'événement musical de l'année 2019 propose des extraits de grandes œuvres du répertoire classique toute la soirée en direct sur France Musique et France 3. Des musiques interprétées par des artistes reconnus et souvent consacrés dans les anciennes éditions. 

Retrouvez toute la programmation musicale de cette cérémonie édition 2019 ci-dessous. 

Entre 21h et 22h

L'ouverture de la soirée ne se fait jamais sans le traditionnel Boléro de Ravel interprété ici par l'Orchestre National d’Ile-de-France (Ondif) sous la direction de Julien Leroy. 

Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak chantent O soave fanciulla, extrait de La Bohème de Puccini. Avant de laisser entrer le pianiste Lang Lang pour la Grande valse brillante de Frédéric Chopin. La maîtrise des Hauts de Seine avec le choeur Unikanti et l'Ondif interprètent un air de Carmen de Bizet : Les voici, voici la quadrille

Le violoncelliste Jean-Guihen Queyras joue le final du Concerto n°1 pour violoncelle de Joseph Haydn. La soprano Elsa Dreisig chante l'air des bijoux de l'opéra Faust de Charles Gounod. Puis le violoniste Renaud Capuçon rend hommage à Michel Legrand avec Un été 42

L'Insula Orchestra accompagne le pianiste Nicholas Angelich dans le final du Concerto pour piano n°5 dit L'Empereur de Beethoven. Enfin la nommée aux Révélations artiste lyrique Ambroisine Bré chante La ci dare la mano extrait de Don Giovanni de Mozart, en duo avec Nahuel Di Pierro. 

Entre 22h et 23h

On continue avec le Concerto pour piano n°2 de Tchaïkovski interprété par Alexandre Kantorow. Le duo de Révélations Artistes Lyriques Eléonore Pancrazi et Guilhem Worms chantent Che muso extrait de L'Italienne à Alger de Rossini. L'Académie Jaroussky interprète l'andante du Trio n°2 de Schubert avec Geneviève Laurenceau, Christian-Pierre La Marca et David Kadouch ainsi que six élèves de l'académie. 

Stéphane Degout fait son entrée avec un extrait d'Hamlet d'Ambroise Thomas : O vin, dissipe la tristesse. La Révélation Soliste Instrumental Thibaut Garcia joue un extrait du Concerto d'Aranjuez de Rodrigo. Quatre jeunes pianistes jouent une transcription de Bach du Concerto pour 4 violons en si mineur de Vivaldi : Marie-Ange Nguci, Nathalia Milstein, Pierre-Yves Hodique et Nathanaël Gouin. 

L'Académie Jaroussky revient avec Philippe Jaroussky et Paul-Antoine Benos, avec Miguel Rincon Rodriguez et Yoko Nakamura et Christian-Pierre La Marca pour interpréter Sempre piango e dir non so de Bononcini.

Entre 23h et minuit

Egar Moreau joue le premier mouvement du Concerto pour violoncelle et orchestre à vents de Gulda. La Révélation soliste instrumental joue un extrait de l'Adagio du Concerto n°23 de Mozart. La soprano Julie Fuchs chante Sventurata mi credea extrait de La Cenerentola de Rossini.  Le Quatuor Beat interprète le Vol du bourdon de Rimsky-Korsakov

L'Ondif joue la composition de Karol Beffa, compositeur primé en 2018 : Blow out. Le duo Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak reviennent pour chanter Liberta. Et la cérémonie se termine avec La Marche de Radetzky de Johannes Strauss.