La playlist classique pour un jour de déprime

De Purcell à Chostakovitch, en passant par Mozart et Schubert, voici une sélection musicale qui devrait vous tirer les larmes des yeux.

La playlist classique pour un jour de déprime
;, © Getty / Ullstein bild

En cas de coup de mou, de déprime, mieux vaut parfois se laisser aller, évacuer la tristesse qui nous habite. Quoi de plus efficace, alors, que d’émouvantes et tragiques pièces musicales pour accompagner notre lâcher prise ?

Selon la science, pleurer est bénéfique pour la santé, car cela permet d’évacuer le stress et de soulager la douleur. Et puisque nous ne vous voulons que du bien et que les larmes sont mieux dehors que dedans, nous vous avons concocté une playlist idéale pour pleurer, se laisser aller…

MOZART | Requiem : Lacrimosa

On commence par le Requiem de Mozart : classique, mais diablement efficace. Oeuvre liturgique achevée par deux proches du compositeur après la mort du maître, le Requiem est aussi sombre qu’éclatant, sublime et terrifiant. Une parfaite mise en condition pour notre séance de désespoir (musical).

SCHUBERT | Sonate pour piano N°20, Andantino

Ça y est, vos pensées s’assombrissent ? Vous sentez votre moral dégringoler ? C’est normal, et ça ne fait que commencer… Place maintenant au roi de la mélancolie : Franz Schubert. Pas facile de choisir parmi ses (tristes) œuvres mais en voilà une qui devrait vous tirer quelques larmes des yeux : l’Andantino de sa Sonate n°20 pour piano.

« Mes créations sont le fruit de ma connaissance de la musique et de ma connaissance de la douleur. » Journal intime de Schubert, mars 1824.

PURCELL | Didon et Enée : When I am laid in earth

Dans cet air qui est l’un des plus poignants du répertoire baroque, la reine Didon chante pour annoncer sa mort. « Quand je reposerai sous terre, souviens-toi de moi, mais oublie mon destin. »

OFFENBACH | Les larmes de Jacqueline

On connaît surtout Offenbach pour ses opérettes, son humour et ses chœurs égayant le public des théâtres bouffes, mais il a également laissé derrière lui de nombreuses mélodies et œuvres de musique de chambre, telle que cette pièce mettant à l’honneur le violoncelle, Les larmes de Jacqueline.

BACH | Passion selon saint Matthieu : Erbarme dich

Il est une nouvelle fois question de pleurs dans cet air. Ceux de l’apôtre Pierre, qui se blâme d’avoir rejeté par trois fois l’appel de Jésus. Extrait de la Passion selon saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach, Erbarme dich est une plainte, un abandon dans la douleur, interprété ici par le contreténor Andreas Scholl.

LILI BOULANGER | D’un soir triste

La compositrice Lili Boulanger, atteinte de tuberculose intestinale, décède le 15 mars 1918, à l’âge de 24 ans. Dans les mois qui précèdent sa mort, elle est obligée de dicter ses notes à sa sœur, Nadia, et les deux dernières pièces qu’elle aura pu composer sans assistance sont D’un soir triste et D’un matin de printemps. Deux œuvres de musique de chambre, l’une plutôt vive et légère, l’autre, D’un soir triste, grave et solennelle, presque prémonitoire.

CHOSTAKOVITCH | Sonate pour piano et alto : Adagio

Encore une dernière oeuvre, celle du compositeur russe Dmitri Chostakovitch : Sonate pour alto et piano, achevée le 5 juillet 1975, un mois avant sa mort. Sombre, cet Adagio, troisième et dernier mouvement de la sonate, est constitué de plusieurs références aux œuvres qui ont inspiré le compositeur (la Sonate au clair de lune de Beethoven, par exemple), tel un acte d’adieu à la musique, à la composition.

HAENDEL | Dixit Dominus : De torrente in via bibet

Si jusque-là, vous avez résisté et gardé les yeux secs, vous ne pourrez que succomber à l’écoute de De torrente in via bibet, extrait du Dixit Dominus de Haendel. Deux voix féminines et un chœur pour figer le temps, nous transporter dans un état second.

Mise en musique du Psaume 109 de la Bible, celui du Roi David, le Dixit Dominus raconte comment ce Seigneur ordonne à son peuple d'assassiner, de détruire ses ennemis. Cette pièce vocale, De torrente, arrive comme le calme après la bataille, après la violence des combats et des émotions.