La musique profane chassée d'une église londonienne

L'église anglicane de St Sepulchre-without-Newgate, située à Londres et dédiée à la musique n'accepte plus les musiques profanes dans ses locaux. Plusieurs personnalités britanniques montent au créneau pour protester contre cette décision.

La musique profane chassée d'une église londonienne
Les cendres de Henry Wood sont enterrées dans l'église., © Getty / Hulton Archive

La musique profane n'est plus la bienvenue à l'église anglicane de St Sepulchre-without-Newgate. Ses portes sont désormais fermées à toutes les musiques non-religieuses. Selon un communiqué, que The Telegraph a pu lire, ce changement est la conséquence « d'une augmentation des demandes de répétition à l'intérieur de cette église ». La priorité est donc donnée aux musiques sacrées.

Plusieurs personnalités britanniques s'insurgent contre cette décision comme le chef d'orchestre John Rutter. Pour lui, c'est surtout le départ de Richard Chartres, désormais ex-évêque de Londres, qui a entraîné cette interdiction. « Richard Chartres était un grand ami de la musique. À présent, il n'est plus possible de donner des concerts ou même de répéter », s'insurge-t-il dans The Telegraph. Chaque année, St Sepulchre-without-Newgate accueille plusieurs concerts et répétitions, notamment des chœurs. Ils devront maintenant trouver un autre point d'ancrage.

L'église des musiciens

St Sepulchre-witout-Newgate est pourtant dédiée aux musiciens. Certains de ses vitraux représentent le compositeur John Ireland, la cantatrice Nellie Melba et le chef d'orchestre Henry Wood, figure des BBC Proms, dont les cendres sont même inhumées dans une des chapelles. « L'église d'Angleterre ne devrait pas se faire d'ennemis, chacun devrait y être bien accueilli », s'émeut John Rutter. Pour lui, les responsables de l'église « trahissent la cause qu'ils prétendent défendre ». Une pétition a été lancée, afin que les dignitaires religieux reviennent sur cette décision. « Nous sommes attachés à notre statut d'église des musiciens" » a tempéré un porte-parole de l'église, en promettant qu'une réflexion serait menée à ce sujet.