" L'Opéra de Paris 350 ans d'histoire " de Mathias Auclair - Sélection du Prix France Musique des Muses 2020

Sélectionné pour le Prix France Musique des Muses 2020 "L'Opéra de Paris 350 ans d'histoire " de Mathias Auclair est édité chez Gourcuff Gradenigo. Présentation :

" L'Opéra de Paris 350 ans d'histoire " de Mathias Auclair - Sélection du Prix France Musique des Muses 2020
" L'Opéra de Paris 350 ans d'histoire " de Mathias Auclair (Gourcuff Gradenigo) - Sélection du Prix France Musique des Muses 2020, © pôle vidéo - France Musique.

Toutes les infos sur le prix   ici

L'auteur

Après des études musicales et une scolarité à l’École des chartes, Mathias Auclair est entré au département de la Musique de la Bibliothèque nationale de France en 2000. Affecté à la Bibliothèque-musée de l’Opéra l’année suivante, j’ai été chargé du commissariat d’une quinzaine d’expositions qui m’ont permis d’aborder de nombreuses facettes de l’histoire de l’Opéra de Paris. J’ai été nommé à la direction du département de la Musique en 2016 et dirige aussi, à ce titre, la Bibliothèque-musée de l’Opéra. 

Le livre

Ce livre est né du constat que si de nombreuses études ont été consacrées à l’Opéra de Paris, aucun ouvrage ne proposait, sous la plume d’un seul auteur, une histoire générale de l’institution de sa création jusqu’à nos jours. C’est le défi qu’a souhaité relever ce livre en se donnant des contraintes supplémentaires : un texte savant, tenant compte des derniers apports de la recherche, mais accessible à tous ; un ouvrage à la présentation soignée, mais dans un format maniable et à prix serré.  

  • Quelle est la place de cet ouvrage dans votre carrière ?

Cet ouvrage est l’aboutissement de vingt années passées à travailler sur l’histoire de l’Opéra de Paris grâce à mon travail quotidien à la Bibliothèque-musée de l’Opéra, grâce aux projets scientifiques et aux expositions dans lesquels j’ai été impliqué et grâce aux échanges non seulement avec certains directeurs (Hugues Gall et S. Lissner tout particulièrement), mais aussi avec des dramaturges (C. Ghristi), des danseurs, des costumiers, des machinistes, des régisseurs, des musiciens d’orchestre…  

  • Qu’avez-vous cherché à montrer dans/avec cet ouvrage ?

Je défends la thèse que pour comprendre l’histoire de l’Opéra de Paris, il faut prendre en considération tout à la fois des aspects institutionnels, administratifs, artistiques, techniques, économiques, sociaux et politiques : leurs interactions expliquent la plupart des grandes évolutions de cette institution sur trois siècles et demi. Je montre aussi le lien singulier entre l’Opéra et le pouvoir politique, entre ce théâtre et la nation française.

  • Quels sont vos prochains projets ?

Je dois participer au commissariat de plusieurs expositions : Salammbô à Rouen (2021), L’Opéra de Paris et les arts  à Tokyo (2022), Molière à la BnF (2022), Bakst à Paris en 2024... Je suis aussi impliqué dans plusieurs projets internationaux, parmi lesquels Reicha visionnaire, cette année, à l’occasion des 250 ans du compositeur. Enfin, je dois conduire le déménagement d’une partie des collections et services de mon département dans le cadre du Projet Richelieu de la BnF, en 2021.