" L'Humour de Claude Debussy " de Benjamin Lassauzet - Sélection du Prix FM des Muses 2020

Sélectionné pour le Prix France Musique des Muses, " L'Humour de Claude Debussy " de Benjamin Lassauzet est publié chez Hermann. Présentation :

" L'Humour de Claude Debussy " de Benjamin Lassauzet - Sélection du Prix FM des Muses 2020
"L'humour de Claude Debussy" de Benjamin Lassauzet (Hermann) - Sélection du Prix France Musique des Muses 2020, © Pôle vidéo - France Musique

Toutes les infos sur le prix  ici

L'auteur

Après avoir fait Sciences Po. Strasbourg, Benjamin Lassausset a décidé, suite à un concert d’orchestre qui l'a bouleversé, d’intégrer un cursus de musicologie. Aujourd’hui, docteur et titulaire de l’agrégation de musique, il enseigne à l’Université Clermont-Auvergne depuis 2015. Il anime depuis 2010 des ateliers d’écoute et autres conférences d’avant-concert dans différentes villes de France (Strasbourg, Mulhouse, Lyon, Clermont-Ferrand, Aix-en-Provence, Marseille). Benjamin Lassausset pratique par ailleurs le piano, le violon et les ondes Martenot.
 

Le livre

Qu’on le positionne sur le terrain, impressionniste, du flou, de l’indéterminé et de la couleur, ou sur celui, symboliste, des correspondances, du mystère et de l’imaginaire, Debussy se voit toujours irrémédiablement séparé de sa muse comique. Pourtant, sa production musicale humoristique est très loin d’être insignifiante puisqu’elle représente plusieurs dizaines d’œuvres ayant jalonné toutes les étapes de sa vie créatrice. Autour de cet apport musical, il ne faudrait pas non plus négliger l’homme, l’épistolier, le critique, le dramaturge et l’interprète : sous tous les angles, Debussy laisse invariablement s’exprimer sa vis comica.
 

  • Quelle est la place de cet ouvrage dans votre carrière ?

Lors de la rédaction de cet ouvrage, j’ai souvent pensé être en train d’écrire l’œuvre de ma vie. Non seulement parce qu’il s’agit d’une version expurgée de ma thèse de doctorat (laquelle a marqué l’aboutissement de mes études musicologiques), mais aussi parce que j’ai mis sept années à l’accoucher. Ce travail a par ailleurs été récompensé par le Prix du Mozarteum de France 2018.
 

  • Qu’avez-vous chercher à montrer avec cet ouvrage ?

Cet ouvrage se propose de mettre en lumière l’humour de Debussy, un compositeur qui n’est pas habituellement associé au comique (au contraire d’autres de ses compatriotes contemporains comme Satie, Ravel ou Chabrier). Cent ans après sa mort, j’espère contribuer à renouveler l’image que l’on se fait de ce compositeur, et faire (re)découvrir des chefs-d’œuvre jusqu’ici laissés dans l’ombre. Plus encore, je souhaite montrer qu’humour musical ne rime pas nécessairement avec futilité et insignifiance, et qu’une grande profondeur peut se cacher derrière un masque souriant.
 

  • Quels sont vos prochains projets ?

Si je cherche à approfondir encore le sujet de l’humour debussyste et l’humour musical de manière plus générale, j’emprunte désormais également d’autres chemins, ceux-ci me menant notamment vers les musiques actuelles islandaises (notamment Björk), les ondes Martenot, et les liens entre insectes et musiques…