L'animateur controversé Dennis Prager dirige l'orchestre de Santa Monica

L'animateur américain Dennis Prager était invité à diriger l'orchestre symphonique de Santa Monica. Homme de radio conservateur, controversé à cause de ses propos sur l'homosexualité, sa venue ne faisait pas l'unanimité. Le concert a eu lieu dans une ambiance un peu tendue.

L'animateur controversé Dennis Prager dirige l'orchestre de Santa Monica
L'animateur de radio controversé Dennis Prager a finalement dirigé l'orchestre, © Getty / Michael Schwartz

Lorsque le nom de Dennis Prager a été évoqué pour diriger une partie du concert de l'orchestre symphonique de Santa Monica, il y a eu une levée de boucliers parmi les musiciens. L'animateur de radio américain, conservateur assumé, ne fait pas l'unanimité à cause de propos tenus sur l'homosexualité. Selon le site Fox 11, il estime que le mariage gay « mène à l'inceste » et que des parents hétérosexuels « sont le meilleur entourage qu'un enfant puisse avoir ». Mais Dennis Prager est aussi un inconditionnel de Joseph Haydn. Il a donc accepté de venir diriger la Symphonie n°51 pour un concert de gala au Disney Hall.

Après cette annonce, plusieurs membres de l'orchestre ont appelé au boycott de l'événement. De plus, « Prager n'a pas de qualification musicale suffisante », ont dénoncé les anti-Prager dans une lettre ouverte. Entre lui et ses détracteurs, le ton est monté, les deux parties se renvoyant la balle à coups de déclarations dans la presse. Début août, un cadre de la formation avait tenté d'apaiser la situation en déclarant qu'un orchestre n'était pas « une entité politique ».

Deux violoncellistes n'ont pas terminé la symphonie

Le concert a bien eu lieu, comme prévu, le 16 août. Dennis Prager a dirigé les musiciens dans une ambiance un peu crispée. Selon le Los Angeles Times, deux violoncellistes n'ont pas joué pendant le finale, sans autre signe de protestation. Le chef d'orchestre invité a fait de l'esprit : « Haydn a composé 104 symphonies, c'est trop, si encore il n'en avait fait que neuf », a-t-il déclaré avant de prendre la baguette. Guido Lamell, le chef titulaire, a passé la soirée à défendre son invité en affirmant : « Dennis Prager est un homme sympathique et ami ».

« Y a-t-il des fans de Dennis Prager dans la salle ? » a demandé Guido Lamell durant le concert. Le public n'a pas réagi très positivement, il s'y attendait et a poursuivi : « OK, j'ai reçu le message, pourtant c'est un grand honneur de l'avoir ici ». A la fin du concert, un spectateur s'est tout de même écrié « Merci Dennis ». La représentation s'est terminée sur un duo d'accordéon et de scie musicale entre Dennis Prager et Guido Lamell.