Le directeur musical de la Deutsche Radio Philharmonie démissionne pour protester contre les coupes budgétaires

Pour montrer sa désapprobation avec les coupes budgétaires subies par le Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslautern, le chef d'orchestre Karel Mark Chichon a décidé de quitter son poste de directeur musical trois mois avant la fin de son contrat. Il dirigeait cet orchestre depuis 2011.

Le directeur musical de la Deutsche Radio Philharmonie démissionne pour protester contre les coupes budgétaires
Karel Mark Chichon et son épouse, en 2013., © AFP / Dieter Nagl

Dans une lettre adressée à ses supérieurs, le chef d'orchestre britannique Karel Mark Chichon a annoncé qu'il quittait « immédiatement » la direction du Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslautern, qu'il assurait depuis 2011. Le chef, âgé de 46 ans, entend protester contre les coupes budgétaires subies par sa formation.

Dans un document présenté la semaine dernière, le directeur de la radio sarroise, Thomas Kleist, a prévu des économies annuelles de 100 000 euros concernant l'orchestre. Elles devraient être mises en oeuvre à l'horizon 2019. Chaque année, le fonctionnement de l'orchestre coûte près de 10 millions d'euros à la radio, selon le journal allemand Saarbrücker Zeitung.

Un contrat presque terminé

Le contrat de Karel Mark Chichon arrivait bientôt à échéance. Celui-ci devait rendre sa baguette le 31 juillet prochain. Son successeur est d'ores et déjà connu, il s'agit du Finlandais Pietari Inkinen, âgé de 37 ans. Le chef démissionnaire a remercié ses musiciens et toute l'équipe de l'orchestre, avec lesquels il a passé « quelques unes de ses meilleures années à pratiquer la musique ».

Thomas Kleist et Peter Boudgoust, directeur de la Südwestrundfunk (qui chapeaute les services de radio pour deux Länder du sud-ouest), ont remercié le chef pour son « précieux travail ». Il n'a pour l'instant pas révélé où il comptait poursuivre sa carrière.