Jean Nouvel porte plainte contre la Philharmonie de Paris

Le conflit qui oppose la prestigieuse salle de concert parisienne et son architecte se durcit. Jean Nouvel a porté plainte pour concussion, favoritisme, faux et usage de faux et recel de détournements de fonds publics contre la Philharmonie de Paris qui lui réclame 170 millions d'euros.

Jean Nouvel porte plainte contre la Philharmonie de Paris
La Philharmonie de Paris, batiment situé dans le 19ème arrondissement de Paris, lors de sa construction, en 2014., © Maxppp / Olivier Corsan

Quatre ans après son inauguration, la Philharmonie n'en n'a pas fini avec Jean Nouvel. L'architecte a porté plainte le 14 octobre dernier contre son ancien maître d'oeuvre pour concussion, favoritisme, faux et usages de faux, ainsi que recel de détournement de fonds publics. C'est une nouvelle étape dans l'affrontement judiciaire que se livrent les deux parties depuis 2015.

2015 : Inauguration de la Philharmonie et dépassement de budget

C'est après plusieurs rebondissements et neuf années de péripéties que la Philharmonie de Paris ouvre ses portes, le 14 janvier 2015. Une inauguration en grande pompe à laquelle n'assiste pas Jean Nouvel, l'architecte du bâtiment. Il estime, à l'époque, chez nos confrères de France Inter, avoir été "évincé du projet" par le maître d'oeuvre, la Philharmonie de Paris, qui a pris des décisions sur la structure du bâtiment sans son aval. 

Le bâtiment naît à la Villette, dans le 19e arrondissement de Paris, dans la douleur. Sa conception et sa construction ont coûté 386 millions d'euros au lieu de 173 millions, au moment de la validation du projet de Jean Nouvel, en 2006. Soit le triple de ce qui était prévu au départ. Ce sont 213 millions en plus sur la facture qui déclenchent un conflit judiciaire entre la Philharmonie de Paris et les ateliers Jean Nouvel.

2017 : la Philharmonie réclame 170 millions d'euros d'indemnités à Jean Nouvel

Après deux ans d'existence, la salle de concert dessinée par l'architecte est devenue un lieu culturel incontournable de la capitale française. Mais le contentieux entre le récipiendaire du prix Pritzker 2008 (équivalent du Prix Nobel en architecture) et la Philharmonie prend une autre tournure. L'association qui gère la salle réclame 170,6 millions d'euros à l'architecte dont 110 millions concernent des pénalités de retard pris par le chantier de la salle. Retard qui a duré 3 ans et demi. C'est le cœur du contentieux entre la salle de concert et l'architecte, qui réplique deux ans plus tard.

2019 : Jean Nouvel contre-attaque 

Les deux avocats de Jean Nouvel ont déposé plainte le 14 octobre contre la salle de concert pour quatre motifs. Pour concussion tout d'abord, à savoir la demande de sommes financières par un organisme public qui ne sont pas dues. La Philharmonie est aussi mise en cause pour favoritisme, notamment dans le choix - temporaire - de l'entreprise Bouygues pour construire la salle. Un choix réalisé sans appel d'offres, une obligation sur un chantier d'établissement public, et sans l'accord de l'architecte. Décision épinglée par un rapport du Sénat publié le 12 Octobre 2012, qui évoque des conditions "douteuses". S'ajoute le motif de recel de détournement de fonds publics. Enfin, Jean Nouvel accuse la Philharmonie de faux et usage de faux, pour avoir pris des décisions avec des papiers à en-tête du cabinet de l'architecte mais sans l'en avertir.

Les avocats de Jean Nouvel estiment que ce dépassement du seuil est dû à une mauvaise gestion de la Cité de la Musique, l'organisme qui administrait alors la construction de la Philharmonie de Paris. De son côté, la Philharmonie impute le dérapage financier à l'architecte qui aurait mal jugé le coût réel de la construction du bâtiment. Elle déclare, dans un communiqué, que toutes les accusations portées par l'Agence Jean Nouvel sont "sans fondement" . 

Une autre plainte a été déposée au civil pour réclamer l'annulation du titre exécutoire des 170 millions d'euros réclamés par la Philharmonie de Paris.