Histoire des compositrices à travers les siècles : l'Angleterre et les Etats-Unis

La situation pour les musiciennes des pays anglophones était sensiblement la même que pour leurs consœurs du continent... Panorama

Histoire des compositrices à travers les siècles : l'Angleterre et les Etats-Unis
Américaines front 603X380
illustration 001
illustration 001

À ÉCOUTER

Histoire de... compositrices anglaises et américaines fin XIX°(29)

Celles qui avaient une chance d'apprendre la musique étaient les filles de musiciens, qui pouvaient en faire leur métier, ou les jeunes filles des familles aisées, qui en aucun cas ne pouvaient imaginer se produire en public, gagner de l'argent grâce à leur art, ni même publier quoi que ce soit.

Celles qui ont tout de même composé se sont souvent cantonnées dans des petites formes, mélodies ou pièces pour piano, qui ne demandaient pas des études très poussées, qui pouvaient se jouer dans les salons, et qui pouvaient se vendre à tout un public d'amatrices et d'amateurs. Les compositrices s'étaient fait une spécialité de ce genre de petites proportions. À tel point que des compositeurs masculins de mélodies publiaient sous des pseudonymes féminins !


illustration
illustration

À ÉCOUTER

Histoire de...compositrices, Ethel Smith (28)

Ethel Smyth ( 1858 – 1944 )

Dans l'histoire des compositrices, n'avons pas encore rencontré de féministe. Les musiciennes qui revendiquaient le droit de composer, d'avoir une activité musicale et créatrice le faisaient souvent modestement, dans le doute sur leurs capacités, se ralliant à la pensée dominante de leur époque qui voulait que les femmes soient des compagnes pour les hommes, qui les inspirent et les épaulent, tout en restant dans une certaine passivité, aussi bien dans les activités créatrices que dans le domaine politique.

Même lorsqu'elles étaient reconnues de leur temps comme compositrices, la mémoire de leur création ne restait jamais, et chacune - croyant qu'elle était la première - se pensait une douloureuse exception, en butte au jugement partial de son temps. Même Augusta Holmès, qui pourtant, disait qu'ayant été élevée par son père, elle avait une âme d'homme dans un corps de femme, s'était conformée dans sa vie aux apparences de la morale du temps, et n'avait pas outrepassé la ligne de démarcation.

La première compositrice connue à avoir revendiqué une autre place pour les femmes en général, et pas seulement en musique, est Ethel Smyth, compositrice anglaise.


illustration
illustration

À ÉCOUTER

Histoire de... Les compositrices (30) Amy Beach

Amy Beach ( 1867 – 1944 )

Voici dans l'histoire des compositrices la plus célèbre des américaines du XIXème siècle, Amy Beach, active dans la région de Boston, si propice à la naissance de vocations, puisqu'il est vrai que l'environnement a une importance cruciale pour l'éclosion et le développement de toutes nos musiciennes. Comme la plupart de nos compositrices, Amy Marcy Cheney (c'est son nom de jeune fille) était précoce, pour ne pas dire archi-précoce et même surdouée.


illustration
illustration

À ÉCOUTER

Histoire de...Les Compositrices (32) Rebecca Clarke

Rebecca Clarke ( 1886 — 1979)

La musicienne est aux antipodes de la personnalité haute en couleurs de Dame Ethel Smyth; elle était timide, réservée, d'une grande discrétion. Rebecca Clarke est née en 1886 près de Londres, dans une famille aisée, d'une mère allemande charmante, bonne pianiste amateur, et d'un père américain, cruel et tyrannique, exécrable violoncelliste amateur.

Retour au sommaire

Sur le même thème

Mots clés :