"Histoire de l’Opéra français d'Hervé Lacombe"-Sélection du Prix du Livre France Musique-Claude Samuel 2021

Sélectionné pour le Prix du Livre France Musique-Claude Samuel 2021, "Histoire de l’Opéra français. Du Consulat aux débuts de la IIIème République" d'Hervé Lacombe est publié chez Fayard.

"Histoire de l’Opéra français d'Hervé Lacombe"-Sélection du Prix du Livre France Musique-Claude Samuel 2021
"Histoire de l’Opéra français. Du Consulat aux débuts de la IIIème République" d'Hervé Lacombe ( Fayard), dans la Sélection 2021 du Prix du Livre-France Musique Claude Samuel
La Sélection 2021 du Prix du Livre France-Musique Claude Samuel
La Sélection 2021 du Prix du Livre France-Musique Claude Samuel

Le livre

L’opéra français est fortement déterminé par son lien avec l’État, depuis son institutionnalisation par Louis XIV, qui consacra le genre de la tragédie en musique, jusqu’à l’inauguration en 1989 de l’Opéra Bastille, voulu par François Mitterrand, à l’occasion des festivités du bicentenaire de la Révolution.
Le XIXe siècle est en France l’ère du piano, des virtuoses, des concerts symphoniques, de la mélodie et des salons mais, plus que tout, il est le temps de l’opéra. À Paris, en province et dans les colonies, sous sa forme spectaculaire ou par ses innombrables arrangements, ce genre déjà plus que séculaire infiltre toute la vie musicale et demeure l’objet d’attentions particulières des pouvoirs qui se succèdent, du Consulat aux débuts de la IIIe République. Il continue à évoluer et à se ramifier, avec le grand opéra, l’opéra-comique, l’opérette et l’opéra de salon, s’enrichit d’apports étrangers, de Rossini à Wagner, s’incarne dans des bâtiments qui participent de l’identité d’une ville, ainsi qu’en témoigne le Palais Garnier, et touche les diverses couches de la société. L’opéra est donc tout autant un phénomène culturel d’une ampleur considérable qu’un objet artistique, le résultat d’une industrie que le fruit d’une esthétique. Sollicitant les yeux, les oreilles et les émotions, manipulant les idées comme les imaginaires, il reflète et concentre son époque.
Outre quelques titres mondialement connus – Carmen, Faust, Manon, Orphée aux Enfers… –, ce sont des centaines d’œuvres que ce siècle a créées.
Ce continent lyrique restait à explorer dans la diversité de ses aspects. Une histoire s’imposait donc pour en faire le récit et en décrire les mécanismes, pour en reconstituer les valeurs et les tendances, pour suivre ses acteurs et découvrir ses institutions, ses salles, ses pratiques, ses thèmes, ses productions…
Entreprise sans précédent par ses dimensions et par sa conception, cette Histoire de l’opéra français en trois volumes réunit une équipe internationale de plus de cent cinquante auteurs – musicologues, littéraires et philosophes, historiens et spécialistes du théâtre, de la danse et des arts. Elle est placée sous la direction d’Hervé Lacombe.

L'auteur

Hervé Lacombe professeur de musicologie à l’université Rennes 2.

  • Quelle est la place de cet ouvrage dans votre carrière ?

Cet ouvrage est le fruit de plus de vingt ans de recherche et de réflexion sur l'opéra français. Il constitue la réalisation d'un projet de musicologue, construit dans le temps long, autant que d'un rêve de mélomane et d'étudiant : une histoire que j'aurais aimé pouvoir lire, véritablement pluridisciplinaire.

  • Qu’avez-vous cherché à montrer avec cet ouvrage ?

J'ai cherché en premier lieu à montrer l'extraordinaire richesse du répertoire français du XIXe siècle, qu'on limite trop souvent encore à une poignée de compositeurs et à quelques œuvres. Il m'importait aussi de faire valoir sa qualité et son inventivité, son fonctionnement et ses "règles", et encore de montrer son inscription profonde dans la société de son temps et sur l'entièreté du territoire. L'opéra français est alors plus que français: joué partout, il est véritablement international. 

Le but a été d'étudier, avec une équipe internationale et pluridisciplinaire, tous les aspects de cet objet protéiforme, étrange autant que fascinant, qu'est l'opéra :  aspects artistiques et culturels, sociaux et politiques, administratifs et économiques, etc. Sans oublier les interprètes et toutes les personnes, tous les corps de métier qui ont animé de leur talent et rendu possible cet art total.

  • Quels sont vos prochains projets ?

La réalisation des deux autres tomes : un premier, consacré à l'opéra français sous l'Ancien régime et la Révolution. Un dernier, consacré à l'opéra français au cours du XXe siècle.
Il s'agit bien de produire une fresque en trois livres qui, je l'espère, devrait renouveler notre vision du théâtre lyrique en France mais aussi, ce faisant, permettre de mieux comprendre les questions, toujours d'actualité, qui ont accompagné sa naissance et ses réalisations, ses crises et ses réformes.