« Guide de l’opéra russe » par André Lischke - Sélection Prix France Musique des Muses 2018

Sélectionné pour le Prix France Musique des Muses 2018, André Lischke est l’auteur du « Guide de l’opéra russe » publié aux éditions Fayard. Présentation et entretien avec l’auteur.

« Guide de l’opéra russe » par André Lischke - Sélection Prix France Musique des Muses 2018
" Guide de l’opéra russe " d'André Lischke, © France Musique

Quelques mots sur André Lischke

André Lischke est né à Paris dans une famille de musiciens russes émigrés. Après des études de piano et d’écriture musicale il s'oriente vers la musicologie. Il étudie au Conservatoire de Paris dans les classes de Norbert Dufourcq et Yves Gérard. Par la suite il soutient à Paris IV une thèse de doctorat sur Tchaïkovski. Critique et journaliste musical, puis directeur artistique des disques Chant du Monde (1989-1997), il est depuis 2001 maître de conférences en musicologie à l’Université d’Evry.

Guide de l’opéra russe

André Lischke : Mon livre s’efforce de couvrir l’histoire de l’opéra russe depuis les premiers vaudevilles de la 2e moitié du 18e siècle jusqu’aux opéras du début des années 2000. Pour chaque ouvrage, une notice, plus ou moins développée selon son importance, rend compte de sa situation dans la vie de son auteur et de son élaboration, en résume son argument et fournit les éléments essentiels pour son analyse musicale. Suivent une discographie et une vidéographie sélectives pour chaque opéra, et une bibliographie en fin de volume. Dans une courte postface, je propose aussi des pistes pour un élargissement ultérieur du sujet.

  • Quelle est la place de cet ouvrage dans votre carrière ?

C’est le fruit de longues années de travail intermittent (j’ai écrit trois autres livres entre temps !) ; il constitue une somme de réflexions, de nombreuses lectures, de réécoutes, d’écrits antérieurs réadaptés, et de remises en question de mes jugements, et aussi de moi-même. Je n’imagine pas que j’aurais pu le mener à bien avant d’avoir l’âge que j’ai actuellement - à moins de faire de la compilation de seconde main, chose à éviter absolument !

  • Qu’avez-vous cherché à montrer dans/avec cet ouvrage ?

Son but était surtout de montrer que l’opéra rend compte de tous les éléments de la civilisation russe (histoire, épopées, contes, légendes, littérature, évolution politique), une somme qu’on ne retrouve dans les opéras d’aucun autre pays. Le chapitre introductif de l’ouvrage fait le point sur toutes ces lignes de forces. C’est aussi pour moi, fils d’émigrés russes, un hommage à l’héritage culturel dont j’ai eu la chance d’être dépositaire.

  • Quels sont vos prochains projets ?

Pour ce qui est des livres, je pense que je vais faire une pause - ce qui ne veut évidemment pas dire renoncer définitivement ! Je continuerai à écrire, bien sûr, en particulier pour L’Avant-Scène Opéra, revue à laquelle me lie une collaboration et une amitié de plusieurs décennies ; et puis, selon la demande, divers articles, conférences, émissions radiophoniques... Et dans l’avenir le plus proche, (c’est-à-dire, dès demain !) revenir à ce qui est le grand bonheur de ma vie, mon enseignement au département Arts-Musique de l’Université d’Evry. L’échange culturel et humain avec les étudiant(e)s est une richesse irremplaçable !

Librairies partenaires du Prix France Musique des muses