"Fosse notes"-Sélection du Prix du Livre France Musique-Claude Samuel 2021

Sélectionné pour le Prix du Livre France Musique-Claude Samuel 2021, "Fosse notes. Une autre histoire de l’Opéra" de Jean-Noël Crocq est publié chez Premières Loges

"Fosse notes"-Sélection du Prix du Livre France Musique-Claude Samuel 2021
Couverture du livre 'Fosse notes. Une autre histoire de l’Opéra" de Jean-Noël Crocq (Premières Loges), dans La Sélection du Prix du Livre France Musique-Claude Samuel
La Sélection 2021 du Prix du Livre France-Musique Claude Samuel
La Sélection 2021 du Prix du Livre France-Musique Claude Samuel

L’auteur

Clarinette basse Solo à l’Orchestre de l’Opéra de Paris de 1974 à 2009, Jean-Noël Crocq a été le premier professeur à enseigner cet instrument au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Il est l’auteur d’ouvrages pédagogiques et de méthodes pour l’apprentissage de la clarinette, ainsi que de Allez jouer ailleurs (éd. MF, 2015), ouvrage dédié à l’action de l’association Papageno qui porte la musique en prison, dans les hôpitaux ou les écoles, et dont il est le président. Il se consacre aussi à la photographie naturaliste.

L’ouvrage

Dans la fosse d’orchestre de l’Opéra, la partition n’est pas que musique. Au gré des répétitions, voire des représentations, elle peut se faire journal intime : croquer le chef en action, communiquer avec son voisin de pupitre, donner traits à ses pensées buissonnières, nourrir la chronique collective de l’Orchestre ou même réagir à l’actualité : tout est possible. En marge des notes, dessins et commentaires témoignent d’un métier, et confrontent les aléas du quotidien et la grande Histoire. Fruit d’une enquête photographique dans les collections de partitions de l’Opéra et d’une carrière de musicien dans son Orchestre, l’ouvrage de Jean-Noël Crocq en révèle des coulisses insoupçonnées, dévoilant la vie secrète d’un collectif musical plongé dans l’ombre.

  • Quelle est la place de cet ouvrage dans votre carrière ?

Une place inopinée – impromptue, pour tout dire. Après deux années de recherche et de collecte d’images au cœur des partitions de l’orchestre de l’Opéra – où j’ai effectué ma carrière de musicien –, celles-ci sont devenues à mes yeux de véritables cavernes d’Ali Baba. J’imaginais initialement une exposition, et l’idée d’un livre s’est finalement imposée. 

  • Qu’avez-vous cherché à montrer avec cet ouvrage

250 ans de dessins et annotations des musiciens de l’Opéra sur leur partition nous offrent un tableau extraordinaire de leur métier et de leur humanité, envisagés sous tant de dimensions : historique, sociologique et, évidemment, musicale – le monde vu d’une fosse d’orchestre ! Ces traces dessinées regorgent aussi de surprises, d’humour, d’humeurs, et parfois d’érotisme. Il y a aussi de vrais artistes dessinateurs parmi ces instrumentistes : ils nous ont laissé de magnifiques portraits, et des scènes d’opéra reproduites en miniature comme des enluminures. Toutes ces images sont pour moi un miroir dans lequel je me reconnais, au-delà duquel foisonnent réflexions et souvenirs. Mon commentaire, je l’espère, guidera le lecteur vers les arcanes, toujours musicales, d’un métier de l’ombre. 

  • Quels sont vos prochains projets ?

Lorsque j’ai quitté mes étudiants du Conservatoire et le merveilleux Orchestre de l’Opéra pour prendre ma retraite, j’ai fait le choix d’abandonner mes chères clarinettes afin de me consacrer à la photographie de nature. Plusieurs projets d’expositions sont en cours, notamment pour In Deauville Animation, dès que ce sera possible. J’ai également plusieurs conférences en préparation : au Dianetium d’Anet, sur Hyacinthe Klosé, grand maître de la clarinette française du XIXe siècle ; à La Rochelle, pour l’Université du temps libre, sur l’Orchestre de l’Opéra ; et à Carolles, près de Granville, pour le Groupe Ornithologique Normand, sur la musique et les oiseaux. Si la Covid-19 nous le permet.