« Ecouter Sibelius » par Eric Tanguy et Nathalie Krafft - Sélection Prix France Musique des Muses 2018

Sélectionnés pour le Prix France Musique des Muses, Eric Tanguy et Nathalie Krafft sont les auteurs de « Ecouter, Sibelius » publié aux éditions Buchet-Chastel. Présentation de l'ouvrage et entretien avec les auteurs.

« Ecouter Sibelius »  par Eric Tanguy et Nathalie Krafft - Sélection Prix France Musique des Muses 2018
" Ecouter Sibelius " par Eric Tanguy et Nathalie Krafft , © France Musique

Quelques mots sur Éric Tanguy et Nathalie Krafft

Né en 1968, Éric Tanguy a composé des œuvres solistes, de musique de chambre et concertantes. Ancien pensionnaire à l’Académie de France à Rome, il a reçu de nombreux prix, parmi lesquels à deux reprises celui du Compositeur de l’année lors des Victoires de la musique classique et le Grand Prix de la Sacem pour l’ensemble de sa carrière.
Nathalie Krafft, journaliste, est notamment l’auteur d’ Un dîner en musique ainsi que de la nouvelle édition des Cahiers de conversation de Beethoven (Buchet/Chastel, 2014 et 2015).

Ecouter Sibelius

Cet ouvrage que le compositeur Éric Tanguy consacre à Sibelius évoque sa musique et l’amour qu’il lui porte. Il a pour cela choisi de parler de neuf œuvres emblématiques, qui sont autant de jalons dans la vie créatrice du musicien finlandais, du jaillissement de Kullervo à la pièce funèbre Surusoitto. Neuf œuvres qui sont autant de fenêtres ouvertes sur un univers onirique, romantique et visionnaire.

À travers ce parcours personnel, alternant les genres musicaux, le lecteur entre dans l’intelligence de l’art de Sibelius, au cœur même de cette intimité si particulière qui lie un compositeur à un autre.

Trois questions à Eric Tanguy et Nathalie Krafft

  • Quelle est la place de cet ouvrage dans votre carrière ?

Eric Tanguy : Cet ouvrage est mon tout premier livre. Il a été écrit avec l'immense complicité de Nathalie Krafft sans laquelle il n'aurait pas vu le jour.

Nathalie Krafft : Ce livre, qui est le troisième consacré à la musique et publié chez Buchet-Chastel, est un reflet de mon intérêt passionné pour la musique et de mes relations complices avec ceux qui la pratiquent, ici le compositeur Eric Tanguy, dont j’ai été en quelque sorte la « plume ».

  • Qu’avez-vous cherché à montrer avec cet ouvrage ?

Eric Tanguy :Sibelius est a mes yeux un compositeur incontournable, qui m'a beaucoup marqué en tant que créateur, et devrait constituer, à mon sens, une référence pour tout mélomane . Il bénéficie d'une reconnaissance immense et pourtant paradoxale. Car si son concerto pour violon, certaines de ses symphonies et poème symphoniques figurent parmi les œuvres les plus jouées du répertoire, une majorité de partitions demeurent presque inconnues en France. Nous avons donc souhaité proposer au lecteur des portes d'écoutes qui permettraient d'entrer dans cette forêt sonore éblouissante, et tenter aussi de définir l'extraordinaire singularité et modernité de son langage. Il ne s'agit donc pas d'une biographie mais d'une célébration du génie de Sibelius à travers l'évocation d’œuvres solistes, de musique de chambre, symphoniques ou vocales particulièrement représentatives de cet univers puissant, visionnaire et baigné de mélancolie.

Nathalie Krafft : A Eric Tanguy la pensée sibelienne ; à moi, sa mise en forme, avec les mots d’Eric entrelacés aux miens. L’idée du livre étant d’ouvrir des portes d’écoute, j’ai cherché à ce qu’elles s’ouvrent le plus facilement possible, afin que la « maison sibelienne » soit tout à fait accueillante.

  • Quels sont vos prochains projets ?

Eric Tanguy : A l'occasion de mon anniversaire, 50 ans cette année, nous venons de terminer avec Nathalie Krafft un nouveau livre, en forme de questionnaire, évoquant mon parcours de compositeur. En préparation : une oeuvre symphonique, commande du Festival de Besançon, pour le Concours international des jeunes chefs d'orchestre de Besançon, création en 2019, et un concerto pour violon, pour Renaud Capuçon, création en 2019.

Nathalie Krafft : A l’occasion de son 50ème anniversaire, j’ai posé 50 questions à Eric Tanguy, en vue d’un livre évoquant son parcours de compositeur et certains aspects de sa vie privée, qui paraîtra en septembre chez Aedam Musicae. Je travaille par ailleurs sur Beethoven et je continue à m’intéresser à ce qui nourrit -physiquement, j’entends - les compositeurs. J’en profite pour révéler que Tanguy est un excellent cuisinier.

Librairies partenaires du Prix France Musique des muses