Dossier Jordi Savall, la musique au service du dialogue des cultures

« Si je n'étais pas convaincu que la musique peut faire avancer le dialogue entre différentes cultures, je ne serais pas musicien.» Musicien qui a œuvré pour la reconnaissance de compositeurs tels que Couperin, Marin Marais, Sainte-Colombe ou Forqueray, Jordi Savall n’en est pas moins ambassadeur du renouveau de la musique historique par la recherche des sources et des influences musicales imprégnant diverses cultures.

Dossier Jordi Savall, la musique au service du dialogue des cultures
Jordi Savall en concert 603

« Montserrat et moi avons toujours été intéressés par les musiques des autres civilisations » (Goldberg, juillet 1999).

C’est ainsi que le couple Savall-Figueras s’est senti attiré par le flamenco, les musiques séfarades, latino-américaines, les musiques provenant de l’Inde, de l’Afrique ou du Japon. Leur travail s’est axé sur les mélodies populaires et traditionnelles de ces pays, ou des communautés qui les composent.

« Les musiques traditionnelles se sont conservées parce qu'elles aidaient les gens à survivre, elles leur donnaient un peu espoir. Du temps des persécutions et de l'exil, elles étaient porteuses de l'identité d'un peuple et étaient tout simplement indispensables.» ( Entretien de Jordi Savall par Suzana Kubik, Bruxelles 2013 )

L’interculturalité peut avoir une double signification pour Jordi Savall. Tout d’abord parce qu’il considère que musique savante et populaire sont intimement liées : « la musique savante est enracinée dans les traditions populaires ».

Ensuite, il existe chez lui une volonté de faire connaître universellement des répertoires. Le premier qui lui tient à cœur est le répertoire catalan, et par extension hispanique. C’est dans cet esprit que Savall a créé La Capella Reial de Catalunya. On peut citer comme exemple l’interprétation de Montserrat Figueras du chant de la sibylle, incantation accueillie avec une ferveur particulière en Espagne, et dont la tradition a perduré jusqu’au 18ème siècle. Ou encore Lluis del Mila, compositeur de la Renaissance espagnole dont il reste peu de traces aujourd’hui et que Savall nous invite à explorer. Sa recherche s’étend également à des répertoires unis par une même identité méditerranéenne et romane, comme El Cançoner del Duc de Calabria qui sonne comme un témoignage, par sa mosaïque de langues et par ses échanges culturels autour de la Méditerranée. C’est aussi le cas de La Lira d’Espéria, anthologie de pièces pour vièle se limitant aux musiques de la péninsule ibérique, introduites en Espagne par les pays arabo-islamiques. Ainsi, l’Orient est arrivé dans l’histoire d’Hespèrion XXI puisque le répertoire catalan est né sous influence sépharade , nord-africaine et proche orientale. Jordi Savall va alors à la rencontre de la civilisation ottomane et n’hésite pas à associer Marin Marais à Dimitrie Cantemir. Il se tourne ensuite vers Jérusalem « La ville des deux Paix : la Paix céleste et la Paix terrestre », terre juive, chrétienne, musulmane, terre d’asile et de combat. Et enfin, Jordi Savall s’intéresse à la tragédie cathare, propose une narration musicale autour de l’apparition et du rayonnement du catharisme en Orient et en Occident, ainsi que du siège de Béziers en 1209. On y trouve des chants juifs, des chants byzantins, des chants de croisades, des chants de troubadours ou des danses arabo-andalouses.

La notion centrale d’interculturalité dans l’œuvre de Jordi Savall se retrouve dans les échanges entre ses musiciens.

« Nous nous sommes mutuellement enrichis de nos manière d’improviser, de broder la mélodie, d’accentuer telle syllabe […] Diaspora Sefaradi est le résultat d’échange culturel [..]. Il n’existe aucune musique [que la musique séfarade] qui soit autant enracinée dans un héritage ancien et qui ait en même temps subi des influences aussi diverses, des tourments aussi grands, de l’expulsion des Juifs d’Espagne en 1492 aux guerres yougoslaves et aux conflits de l’Etat d’Israël actuels ».

Discographie sélective

Armenian Spirit (Esprit d'Arménie) Haïg Sarikouyoumdjian - Hespèrion XXI - Jordi Savall, direction ALIA VOX - 2012

Christophe Colomb : Les Paradis Perdus Jordi Savall (direction), Montserrat Figueras (Soprano), La Capella Reial de Catalunya - Hespèrion XXI Livre-disque ALIA VOX - 2006

Diaspora Sefardi Montserrat Figueras - Hespèrion XXI - Jordi Savall, direction ALIA VOX - 2000

El nuevo mundo : Sones et Folias Criollas Montserrat Figueras - Tembembe Ensamble Continuo - Hesperion XXI - Jordi Savall, direction ALIA VOX - 2010

Hispania and Japan dialogues La Capella Reial De Catalunya - Hespèrion XXI - Jordi Savall, direction Livre-disque ALIA VOX - 2011

Istanbul : « Le Livre de la Science de la Musique » Hespèrion XXI - Jordi Savall, direction Dimitrie Cantemir (1673-1723) Livre-disque ALIA VOX - 2009

Jérusalem, la ville des deux paix : la paix céleste et la paix terrestre Montserrat Figueras, chant - La Capella Reial de Catalunya - Al-Darwish, groupe soufi de Galilée - Hespèrion XXI - Les Trompettes de Jéricho - Jordi Savall, direction ALIA VOX - 2009

La Sublime Porte - Voix d'Istanbul 1430-1750 Montserrat Figueras, chant (Espagne) - Gürsoy Dinçer, chant (Turquie) - Lior Elmaleh, chant (Israël) - Hespèrion XXI - Jordi Savall, direction ALIA VOX - 2011

Mare Nostrum Montserrat Figueras, chant (Espagne) - Lior Elmaleh, chant (Israël) - Hespèrion XXI - Jordi Savall, direction Livre-disque ALIA VOX - 2011

Sur le même thème