Disney adapte la « Nuit sur le Mont-Chauve » en film

« Une nuit sur le Mont Chauve », poème symphonique de Modeste Moussorgski et segment du célèbre Fantasia de Disney, inspire un long métrage de deux heures.

Disney adapte la « Nuit sur le Mont-Chauve » en film
Nuit sur le Mont chauve fantasia de disney

Disney n’en finit plus de se renouveler. Après avoir annoncé l’adaptation en film du Livre de la Jungle, de la Belle et la Bête, de Dumbo, de Mulan, ou encore de Winnie l’Ourson, le studio révèle la mise en production d’un remake d’un segment de Fantasia (1940) : « Une nuit sur le Mont-Chauve », mise en image du poème symphonique de Moussorgski.

Cinq ans après la sortie en film d’une version longue de l’Apprenti sorcier avec Nicolas Cage et Jay Baruchel, ce huitième segment de Fantasia bénéficiera du même traitement.

Les producteurs, Matt Sazama et Burk Sharpless souhaitent étendre la séquence, d’une durée initiale de 10 minutes, en un film de deux heures. Le duo a déjà l’expérience du fantastique et de l’épouvante : ils ont été les scénaristes de Dracula Untold de Gary Shore et du Dernier chasseur de Sorcières de Breck eiser.

Pour l’instant aucune date de sortie n’est à prévoir.

Poème symphonique écrit par Modeste Moussorgski en 1867 et réarrangé par Léopold Stokowski pour Fantasia, « Une nuit sur le Mont-Chauve » est un des chapitres les plus emblématiques du film musical du studio. Une nuit, le démon Chernabog se transforme en créature ailée gigantesque et réveille les esprits des morts pour participer à une danse macabre, messe noire qui ne prendra fin qu’à l’aube. Lorsque le soleil se lève, chaque créature retourne sous terre, la vie reprend son cours, bercée par l’"Ave Maria" de Schubert.
Situé à la fin de Fantasia, cet instant du dessin animé demeure probablement le plus impressionnant et, le plus plastiquement abouti.

Le court métrage avait marqué les esprits au moment de sa sortie, révélant un imaginaire effrayant inspiré du Faust de Murnau. La scène où Méphisto, joué par Emil Jannings, frappe de la peste la petite cité où réside Faust a directement inspiré l’atmosphère de la Nuit sur le Mont Chauve.

Sur le même thème