Des postes à pourvoir à l'orchestre philharmonique royal de Liège

Pour compenser plusieurs départs, la formation belge organise des concours afin de remplacer les postes vacants. La période de recrutement s'étend sur deux mois, l'orchestre cherche un premier violon deuxième soliste et un cor solo premier soliste.

Des postes à pourvoir à l'orchestre philharmonique royal de Liège
Christian Arming dirigeant l'orchestre philharmonique royal de Liège en 2014, © AFP / Dieter Nagl / AFP

Les rangs de l'orchestre philharmonique royal de Liège risquent d'être de plus en plus clairsemés. Pour pourvoir les postes laissés vacants, la plupart par des départs à la retraite, le conseil d'administration organise des concours en avril et mai, un pour chaque poste. Il s'agit de trouver un premier violon deuxième soliste et un cor solo premier soliste. Un poste de violoncelle solo premier soliste était proposé mais semble avoir trouvé preneur. 

Une trentaine de candidats participera à chaque concours. Ils viennent du monde entier pour tenter d'intégrer la prestigieuse formation. Ils auront bénéficié de trois mois pour s'entraîner. Il y a un corpus d’œuvres à apprendre, le jury choisira au dernier moment ce qu'il veut entendre. « Ils sont donc obligés de tout connaître », a expliqué Daniel Weissmann, directeur-général de l'orchestre, à la RTBF,  qui présidera le jury sans avoir le droit de vote. Des concertos et des traits d'orchestre sont aussi au menu des auditions. Le premier tour de l'audition pour cor comporte par exemple le Concerto pour cor n°2 de Richard Strauss, les candidats au poste de premier violon deuxième soliste doivent travailler les Concertos pour violon n°3, 4 et 5 de Mozart.

Une sélection à l'aveugle

Les premières sélections se feront de façon anonyme. Les candidats joueront derrière un paravent, qui ne sera enlevé que le troisième jour, lorsque le nombre de candidats aura fortement réduit. Les membres du jury auront alors accès aux CV. Au premier tour de la sélection, « on sait, en trois notes, si la personne a les qualités premières, à savoir la justesse, le respect de la mesure, la compréhension de la partition », a précisé Daniel Weissmann dans son entretien avec la RTBF. Il ne devrait rester que trois ou quatre candidats au dernier tour de chaque concours.