Décès du scénographe autrichien Günther Schneider-Siemssen à l’âge de 88 ans

Le scénographe autrichien Günther Schneider-Siemssen s’est éteint aujourd’hui à Vienne à l’âge de 88 ans. Il aura marqué le XX ème siècle par la mise en scène d'un grand nombre d’opéras et de productions théâtrales.

Décès du scénographe autrichien Günther Schneider-Siemssen à l’âge de 88 ans
Günther Schneider-Siemssen (c) ORF (Dieter Nagl)

L’opéra de Vienne annonce aujourd’hui la mort du scénographe autrichien Günther Schneider-Siemssen à quelques jours de son 89ème anniversaire.
L’artiste d’origine allemande, naturalisé autrichien en 1979, aura marqué de sa mise en scène plus de 500 opéras et productions théâtrales dans le monde. Des créations devenues aujourd’hui incontournables dans l’histoire de l’opéra et du théâtre du XXème siècle.

Figure majeure de la scène théâtrale viennoise, Günther Schneider-Siemssen a œuvré durant des décennies à la scénographie du Salzburg Marionette Theatre (Tréâtre des marionnettes de Salzbourg), mais s’est aussi distingué par ses mises en scènes en plein air, notamment lors du Festival de Salzbourg.

Suite à des années de travail avec la société Pani (située dans la capitale autrichienne), sur l’évolution de l’éclairage et la technologie de projection, il est le premier à utiliser la technologie holographique à l’occasion d’une représentation des Contes d’Hoffmann.

Des scénographies qui ont également séduit les plus prestigieuses salles du monde : le Metropolitan Opera de New-York ou Le Royal Opera House de Londres et qui l’ont fait travailler avec les compositeurs et chefs d’orchestres les plus renommés : Carlos Kleiber, James Levine, Leonard Bernstein ou encoreHerbertVon Karajan, avec lequel il entamera une longue et fructueuse collaboration.

  • « Lorsque le rideau se lève, vous entendez la musique, mais vous la voyez aussi»* dira ce dernier à son sujet.

Surnommé «Le Seigneur des anneaux » en raison de son investissement particulier dans la Tétralogie de Wagner, le travail de Günther Schneider-Siemssen a été salué à plusieurs reprises. En 1987, il reçoit la Médaille d’honneur de la ville de Vienne, la Croix d’honneur autrichienne des sciences et des arts en 1998 et de nombreuses médailles d’honneur à l’étranger.

Sur le même thème