Coup de coeur pour le disque Clérambault de Fabien Armengaud avec l'Ensemble Sébastien de Brossard

Cette semaine Emilie Munera et Rodolphe Bruneau-Boulmier ont sélectionné le premier disque de l'Ensemble Sébastien de Brossard et Fabien Armengaud consacré à la musique de Louis-Nicolas Clérambault qui vient de paraître chez Paraty.

Coup de coeur pour le disque Clérambault de Fabien Armengaud avec l'Ensemble Sébastien de Brossard
Visuel coup de Coeur Clérambault

Il aurait pu rencontrer Jean-Sébastien Bach car seulement neuf années les séparent. Mais l’allemand n’a sans doute pas croisé le chemin du français Louis-Nicolas Clérambault. Clérambault était musicien d’église, un homme sans doute cultivé qui laisse une lecture fine et originale du texte latin, cherchant toutes les nuances, toute les subtilités dans ses motets proposés ici par l’Ensemble Sébastien de Brossard.

Fabien Armengaud sort le compositeur de l’univers du clavier pour nous offrir plusieurs motets ou se déploie toute la grandeur de la musique française : éloquence, rhétorique des expressions, mais aussi contrepoint (avec ici une basse continue très présente, presque dramatique qui souligne et soutient les voix). Il y a chez Clérambault un sens de la clarté, de la structure. Ce n’est jamais bancale, jamais bizarre, jamais inachevé. Il n’est pas étonnant que Jean-Jacques Rousseau se soit plongé dans l’étude de cette musique.

Le choix d’un compositeur, en particulier pour un premier disque, précise Fabien Armangaud, est une démarche tout sauf anodine. Force est de constater que bon nombre de mes collègues ont très souvent choisi Charpentier pour leur premier disque. C’est tout à fait légitime, Charpentier étant un immense compositeur dont on aura jamais fait le tour. Néanmoins, il me semblait intéressant de prendre un autre chemin. J’ai donc passé un an à lire beaucoup de musique à trois voix d’hommes et un jour ce fut la rencontre avec l’œuvre de Clérambault. C’est apparu pour moi comme une évidence: il fallait enregistrer ce compositeur! J’ai donc tout de suite réuni mon équipe et le projet s’est monté grâce à la confiance que m’a témoignée Bruno Procopio, directeur du label Paraty, qui m’a laissé carte blanche pour cet enregistrement.”

On apprécie ici la présence de trois chanteurs qui ont été inventé pour ce répertoire : Cyril Auvity, Jean-François Novelli et Alain Buet.

Rodolphe Bruneau-Boulmier

Retrouvez des extraits du disque diffusé dans En Pistes ! le jeudi 6 octobre

►Le site de L'Ensemble Sébastien de Brossard dirigé par Fabien Armanganud

Sur le même thème

Mots clés :