Charles Dutoit dément les accusations de harcèlement sexuel

Accusé d’actes de harcèlement sexuel par quatre femmes, le chef d’orchestre Charles Dutoit se défend. Dans un message envoyé à l’agence Associated Press, il dément ces faits qui auraient eu lieu entre 1985 et 2010.

Charles Dutoit dément les accusations de harcèlement sexuel
Charles Dutoit dément les accusations de harcèlement sexuel, © Maxppp / Miguel Ángel Molina/(EPA) EFE/Newscom/MaxPPP

« Les allégations [de harcèlement sexuel] à mon encontre sont choquantes, comme elles le sont pour mes amis et mes collègues. Je ne reconnais pas l’homme et les actions qui ont été décrits dans les médias », se défend Charles Dutoit. Ce sont les premières phrases du courrier électronique envoyé à Associated Press. La semaine dernière, cette même agence avait publié les témoignages de quatre femmes, trois chanteuses et une musicienne, l’accusant de harcèlement sexuel. Les faits se seraient produits entre 1985 et 2010. Mais pour le chef de 81 ans, ces allégations ne sont basées sur aucun fait vérifié. « Le contact physique informel en tant que geste d’amitié est fréquent dans le milieu des arts », a-t-il argumenté. Dans son courrier, rédigé en anglais, il informe qu’il prend des renseignements d’ordre juridique pour assurer une défense plus élaborée.

Des orchestres prennent leurs distances

Plusieurs formations ont déjà réagi aux accusations dont Charles Dutoit fait l’objet. L’orchestre symphonique de Philadelphie, qu’il a dirigé de 2008 à 2012, a annoncé qu’il lui retirait son titre de chef émérite. Les orchestres symphoniques de Boston, San Francisco et Sydney ont décidé de prendre leurs distances. Ceux de New York, Chicago et Cleveland ont également fait des annonces similaires. Enfin, une enquête interne a été ouverte par l’orchestre symphonique de Montréal, que Charles Dutoit a dirigé pendant 25 ans, de 1977 à 2002. Les femmes concernées ont déclaré ne pas avoir osé parler à l’époque, car elles débutaient et étaient impressionnées par le chef à la renommée internationale.