Berlioz : Symphonie Fantastique Op. 14 par Yves Rechsteiner

Coup de cœur de la semaine de Benjamin François, à écouter dans l'émission "Sacrées Musiques" du dimanche 02 février 2014

Berlioz : Symphonie Fantastique Op. 14 par Yves Rechsteiner
Berlioz : Symphonie Fantastique Op. 14 par Yves Rechsteiner 603x380 - GALLO (CD – 1416)

Nouveau grand succès discographique pour l’organiste d’origine suisse Yves Rechsteiner avec cette Symphonie fantastique d’Hector Berlioz sur le très bel orgue Puget – restauré en 2009 par les facteurs Gérard Bancells et Denis Lacore – de l’église Dela Dalbade de Toulouse.

Avec cette idée lumineuse, les timbres colorés et la qualité instrumentale intrinsèque de cet instrument vous sautent littéralement aux oreilles avec cette extraordinaire partition de Berlioz. Les dynamiques sont inouïes, la palette de jeux permet de colorer à bon escient chacun des cinq moments de la Symphonie. Mais Yves Rechsteiner est allé encore plus loin en nous donnant l’illusion que cette partition a été créée pour l’orgue en retrouvant la quintessence de l’esprit romantique de Berlioz et en combinant des timbres aux couleurs typiquement françaises.

Mais cette transcription nous permet aussi de mieux comprendre les critiques faites par Berlioz au roi des instruments : ce qu’il n’aimait pas, c’étaient les jeux de mutations hérités de l’orgue classique (qu’ils trouvaient trop aigus et pas assez orchestraux puisqu’ils font entendre plusieurs hauteurs à la fois, dits « harmoniques »). Mais Berlioz regrettait en son temps que l’orgue ne soit pas encore devenu (nous sommes dans les années 1850, mais il le deviendra par la suite bien sûr) un orchestre à lui tout seul. Totalement expressif, capable de passer d’une nuance pianissimo, et une seconde après, au ffff. Et à l’époque de Berlioz, il n’y avait que l’harmonium à être capable de répondre à ces exigences.

L’orgue de La Dalbade à Toulouse, choisi par Yves Rechsteiner pour son enregistrement, possède toutes ces qualités, notamment avec ses deux pédales d’expression, là où beaucoup d’orgues romantiques ne possèdent qu’un seul clavier expressif. Sa transcription aère les textures orchestrales de Berlioz : au total, un travail admirable que nous vous recommandons sans aucune réserve !

"Berlioz : Symphonie Fantastique Op. 14" par Yves Rechsteiner
Paru en 2013 sous le label GALLO(CD – 1416)

Sur le même thème