"André Caplet, compositeur et chef d’orchestre"-Sélection du Prix du Livre France Musique-Claude Samuel 2021

Sélectionné pour le Prix du Livre France Musique-Claude Samuel 2021, "André Caplet, compositeur et chef d’orchestre" de Denis Herlin & Cécile Quesney est publié par la Société française de musicologie

"André Caplet, compositeur et chef d’orchestre"-Sélection du Prix du Livre France Musique-Claude Samuel 2021
"André Caplet, compositeur et chef d’orchestre" de Denis Herlin & Cécile Quesney (Société française de musicologie), dans La Sélection 221 du Prix du Livre France Musique-Claude Samuel
La Sélection 2021 du Prix du Livre France-Musique Claude Samuel
La Sélection 2021 du Prix du Livre France-Musique Claude Samuel

Le livre

Remarquable musicien, chef d’orchestre et compositeur exigeant, Caplet était porté par l’idéal d’un art vocal et instrumental intime, parfois audacieux et très souvent inspiré par le sentiment religieux. Sa personnalité musicale, marquée par celle de Debussy, s’est développée au fil d’une carrière très dense, mais aussi discontinue, partagée entre composition et interprétation. À partir des nombreuses sources disponibles aujourd’hui, le présent volume examine les différentes étapes du parcours de Caplet et les spécificités de son œuvre envoûtante et protéiforme. Enrichies de documents inédits, dont de nouvelles lettres de Debussy, ces contributions dévoilent toutes les facettes d’une figure marquante de la musique française du début du xxe siècle.

Les auteurs 

Directeur de recherche au CNRS à l’IReMus, Denis Herlin est l’auteur de catalogues de fonds musicaux, d’un catalogue thématique, d’articles sur la musique baroque française et de plus d’une trentaine d’études sur Claude Debussy, ainsi que de plusieurs éditions critiques. Rédacteur en chef des Œuvres complètes de Debussy et président de la Société française de musicologie de 2009 à 2011, il est également titulaire pour trois années (2018-2020) de l’International Chair in Musicology au Royal Northern College of Music de Manchester.

Cécile Quesney est attachée temporaire d’enseignement et de recherche à l’U.F.R. de musique et musicologie de Sorbonne Université (IReMus). Agrégée, diplômée du C.N.S.M.D.P. et docteure en musicologie, elle s’intéresse à l’histoire des pratiques musicales en France et en Europe au xxe siècle et en particulier pendant la Seconde Guerre mondiale (Chanter, rire et résister à Ravensbrück codirigé en 2018 ; Mozart 1941, coécrit avec Marie-Hélène Benoit-Otis en 2019).

  • Quelle est la place de cet ouvrage dans votre carrière ?

Denis Herlin : Directeur de recherche au CNRS, j’ai consacré mes travaux à la musique baroque française des xviie et xviiie siècle, notamment François Couperin et Jean-Philippe Rameau, ainsi qu’à Claude Debussy. L’idée de cet ouvrage, lié à mes recherches sur l’entourage amical et professionnel de Debussy, est née d’une journée d’étude organisée sur ce compositeur quelque peu oublié. Il a été l’occasion de travailler en duo avec Cécile et avec tous les chercheurs qui ont accepté de participer à cette aventure. 

Cécile Quesney : Agrégée, docteure et diplômée du CNSMDP, j’enseigne actuellement la musicologie à l’Université de Rouen. Je m’intéresse à l’histoire des pratiques musicales en France et en Europe au XXe siècle et en particulier pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce projet collectif mené avec Denis et une équipe de chercheurs a été très enrichissant et a notamment nourri ma réflexion sur les rapports entre composition et interprétation et sur les écrits de musiciens. 

  • Qu’avez-vous cherché à montrer avec cet ouvrage ?

Premier livre collectif sur Caplet, notre ouvrage a pour ambition de mieux faire connaître ce musicien qui, proche collaborateur de Debussy et influencé par ce dernier, est longtemps resté dans l’ombre son illustre ainé. Il s’appuie sur un large éventail d’archives et notamment sur très riche fonds Caplet déposé à la Bibliothèque nationale de France. Quinze articles explorent les différentes facettes du parcours et de l’œuvre de Caplet et sont accompagnés d’une série de documents autographes du musicien, de lettres inédites (et notamment de nouvelles lettres de Debussy) et d’une iconographie originale. L’ensemble permet de reconstruire le parcours d’un compositeur et chef d’orchestre exigeant et ouvert à la modernité mais aussi partagé entre la création et l’interprétation. Figure singulière et reconnue dans le milieu musical du premier quart du siècle (il disparaît prématurément en 1925), Caplet a consacré une grande partie de son œuvre à la voix pour laquelle il a écrit une série d’œuvres très originales. Ses choix compositionnels spécifiques, son langage musical novateur, et une brillante carrière internationale de chef d’orchestre dont il ne reste aucun témoignage sonore expliquent en partie le relatif oubli dans lequel il est tombé. Nous espérons vivement que ce livre contribuera à redécouvrir le grand musicien qu’il était et qu’offrira de belles perspectives de recherche et de découverte de son œuvre. 

  • Quels sont vos prochains projets ?

Cécile Quesney :  Je travaille actuellement à une série d’articles sur l’opéra en France au XXe siècle et à un projet plus spécifique autour des compositrices françaises du premier XXe siècle sur la scène lyrique. Je continue par ailleurs à travailler sur les écrits de compositeurs, en particulier dans le cadre du projet Dicteco (Dictionnaire des écrits de compositeurs et compositrices).

Denis Herlin : J’ai terminé un livre intitulé Claude Debussy Portraits et Études qui paraîtra chez Olms dans les prochains mois. Par ailleurs, je termine deux éditions critiques qui seront publiées en 2021, l’une de la deuxième version de Dardanus (1744, Société Jean-Philippe Rameau/Bärenreiter), magnifique tragédie en musique dont on connaît surtout la version de 1739, et l’autre du troisième livre des pièces de clavecin de François Couperin (Bärenreiter). Avec mes collègues M.-G. Soret et A. Framboisier, nous préparons le premier volume de l’édition de la correspondance de Camille Saint-Saëns avec ses éditeurs Auguste et Jacques Durand.