Aldo Ciccolini et Herbert Schuch : double coup de cœur de la semaine pour Emilie Munera

Ils ont 54 ans d'écart, le piano les unit. Le franco-italien Aldo Ciccolini et le roumain Herbert Schuch sortent chacun un récital plus que réjouissant. Ce sont les deux coups de cœur d'Emilie Munera cette semaine !

Aldo Ciccolini et Herbert Schuch : double coup de cœur de la semaine pour Emilie Munera
Ciccolini / Scuch pochettes mea

Ils ont 54 ans d'écart, le piano les unit. Le franco-italien Aldo Ciccolini et le roumain Herbert Schuch sortent chacun un récital plus que réjouissant. 13 morceaux composent le disque d'Aldo Ciccolini, 13 valses de 13 compositeurs différents : on croise Sibelius, Brahms, Chopin, mais ce sont surtout des compositeurs français que l'on entend : l'originalité de Satie, l’élégance française de Tailleferre, le charme de Chabrier et Massenet ou la sensualité de Debussy et de Pierné... Un superbe disque édité par la Dolce Volta. Herbert Schuch lui reprend la 1e sonate de Janacek et surtout, deux sonates de Schubert, un compositeur qui lui est cher. Une interprétation brillante, très lumineuse. C'est un romantique en pleine possession de ses moyens qu'il nous fait entendre, loin de certaines interprétations trop dramatiques. Une réussite.

Ailleurs sur le web