Mort de Russell Oberlin, le premier contre-ténor américain

Le contre-ténor américain Russell Oberlin est décédé le 26 novembre à l’âge de 88 ans. Il était l’un des premiers à avoir remis au goût du jour ce type de voix masculine et a contribué au renouveau de la musique baroque aux Etats-Unis

Mort de Russell Oberlin, le premier contre-ténor américain
La pochette d'un disque de Russell Oberlin chez Decca Records

Il était l’un des acteurs les plus influents de la redécouverte de la musique de la renaissance et baroque aux Etats-Unis. Russel Oberlin, l’un des premiers contre-ténors américains, est mort ce samedi 26 novembre à New York à l’âge de 88 ans.

Élève de la prestigieuse Juilliard School à la fin des années 1940, il possède une voix naturellement aiguë et décide de faire carrière avec, chose assez inédite à cette époque. Il est le premier contre-ténor américain à connaître le succès outre-Atlantique. En 1952, il s’associe à plusieurs pionniers de la musique ancienne pour fonder le New York Pro musica antiqua ensemble. Il s’y produira en tant que soliste dans des œuvres allant de la période médiévale au baroque.

La reconnaissance du talent de Russel Oberlin arrive en 1955 lorsque Leonard Bernstein l’engage pour un enregistrement du Messie d’Haendel. Plus tard, Bernstein écrira pour lui une partie de ses Chichester Psalms. Suivront de nombreux enregistrements et récitals dédiés aux musiques anciennes. En 1961, Britten fait appel à lui pour le rôle d’Oberon dans la première de A midsummer Nights dream à Covent Garden.

Il décide de mettre un terme à sa carrière de soliste à l’âge de 36 ans pour se consacrer à l’enseignement au Hunter College de New York.