Décès de Philippe Beaussant, académicien et spécialiste de la musique baroque

L’académicien et musicologue Philippe Beaussant est décédé dimanche 8 mai 2016 à l’âge de 86 ans. Grand spécialiste de la musique et de la danse baroque, il est l'auteur de nombreux ouvrages de référence.

Décès de Philippe Beaussant, académicien et spécialiste de la musique baroque
Le musicologue Philippe Beaussant a été reçu à l'Académie française en 2008 ©PhotoPQR/l'estrépublicain

Un grand amoureux de la musique baroque s’est éteint. Philippe Beaussant, académicien et musicologue, est décédé dimanche 8 mai à 86 ans. Il laisse derrière lui une trentaine d’ouvrages autour de la danse et de la musique baroque.

Un tweet de l’ancien ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon a annoncé la nouvelle dimanche 8 mai :

Philippe Beaussant a écrit de nombreux ouvrages autour de la musique ou de la danse baroque. Parmi les plus populaires, les mélomanes se souviennent de Rameau de A à Z ou de Lully ou le musicien du soleil, publié en 1992, qui retrace la vie de Jean-Baptiste Lull y. Un succès tel qu’il reçut le Prix d’histoire de l’Académie française et une adaptation au cinéma avec Le roi dans e, sorti en 2000.

L’autre ouvrage de référence écrit par Philippe Beaussant est une réflexion sur la perception de la musique baroque et sur son avenir. Vous avez dit Baroque ? est sorti en 1988, voici un extrait :

« La musique baroque a désormais conquis son public, un public étonnamment large et divers : et c’est un autre aspect, non moins curieux, et non moins inexplicable, de sa résurrection, où se croisent psychologie, sociologie, et quelques autres domaines des sciences humaines. Pourquoi aime-t-on tellement cette musique ? Pourquoi une telle demande ? »

Ce passionné de musique baroque ne s’est pas arrêté à l’écriture. En 1977 il créé l’Institut de musique et danse anciennes et 10 ans plus tard, avec l’aide de Vincent Berthier de Lioncourt, le Centre de musique baroque de Versailles. Une institution qui veille à conserver le patrimoine musical français des XVIIe et XVIIIe siècles.

Philippe Beaussant était aussi romancier. En 1993, il obtient le Grand prix du roman de l’Académie française avec Héloïse. Une institution qui lui fera une place, en 2008, en l’élisant au fauteuil de Jean-François Deniau.

Outre ces ouvrages de référence et ces romans, Philippe Beaussant a aussi contribué au paysage radiophonique français en produisant plusieurs émissions sur l’antenne de France Musique à partir des années 70. On pouvait entendre sa voix dans L’atelier de Philippe Beaussant ou dans L’appétit vient en écoutant, entre autres.

La dernière trace de l’académicien remonte en 2014 avec son livre Christine de Suède et la musique, un portrait d’une reine emblématique du XVIIe siècle, mélomane jusqu’à demander des leçons de violon à soixante ans.

Né à Caudéran (Gironde) le 6 mai 1930, Philippe Beaussant est décédé deux jours après avoir fêté ses 86 ans, le 8 mai 2016. France Musique lui rend hommage avec un programme spécial à venir sur l’antenne.

Sur le même thème