« The World Begins Today » , d'Olivier Bogé : coup de cœur de la semaine pour Alex Dutilh.

Cette semaine, le coup de cœur d'Alex Dutilh est pour le dernier disque d'Olivier Bogé, intitulé "The World Begins Today", paru chez Naïve. Neuf chansons, des chants-songs qu’aurait adoré Nougaro. On a là toutes les apparences d’un quartet de jazz.

« The World Begins Today » , d'Olivier Bogé : coup de cœur de la semaine pour Alex Dutilh.
pochette boge

Neuf chansons. Oui, des chants-songs qu’aurait adoré Nougaro. On a là toutes les apparences d’un quartet de jazz : un jeune saxophoniste-leader qui signe là son deuxième album ; Tigran Hasmasyan au piano, comme un poisson dans l’eau vive sur ce lyrisme extraverti ; le bassiste habituel de Tigran, Sam Minaie, libre comme l’air de gambader de haut en bas de son manche ; et le batteur mélodiste qui fait notamment les délices du trio de Brad Mehldau, Jeff Ballard.

Mais sous le quartet, les vagues du chant déferlent et déferlent encore. À deux reprises - Rising Lights et The Little Marie T. -, Olivier Bogé se souvient qu’il fut un brillant pianiste avant de se consacrer au saxophone. Mais ce n’est pas tant sur le clavier qu’il a composé cette salve d’hymnes à jouer à corps perdu. C’est surtout à pleine voix, au sens strict du terme. En les chantant et en les dictant ainsi à ses partenaires. Et ça change tout. Plus de jazz instrumental qui tienne. Juste une ambition folle : toute la musique à embrasser. Avec un quatuor solaire, irradiant de fièvre, organique. Une voix, quarante doigts.

Olivier Bogé avait participé au sublime « Fall Somewhere » de Nicolas Moreaux qui vient de se voir décerner le Grand Prix de l’Académie Charles Cros. Il y a là une même famille qui tourne le dos aux clichés neurasthéniques dans l’air du temps pour embrasser la beauté de l’aube. « The World Begins Today » ? Le titre aussi est à prendre au pied de la lettre. Un monde meilleur, ici et maintenant.

player.qobuz.com

Retrouvez l'émission "Open Jazz" d'Alex Dutilh tous les jours à 18h sur France Musique, et à la réécoute sur la page dédiée de l'émission.