VIDEO - Nino Ferrer, l'enfant du jazz

Si Nino Ferrer reste célèbre pour Mirza et Le Téléfon, on connaît moins ses débuts en tant que musicien de jazz. Pourtant cette formation initiale a laissé son empreinte dans ses compositions musicales de manière plus flagrante plus qu'on ne le croit.

VIDEO - Nino Ferrer, l'enfant du jazz
Nino Ferrer a été musicien de jazz durant 10 ans avant de connaître le succès, © Getty / Mondadori Portfolio

Nino Ferrer et le jazz 

En parallèle de ses études d'archéologie, Nino Ferrer se passionne pour le jazz. Il joue de la contrebasse avec son ami Richard Bennett et son groupe, les Dixie Cats. Il accompagne également le jazzman Bill Coleman ainsi que la chanteuse Nancy Holloway. Au milieu de son tour de chant, elle permet à Nino Ferrer d'interpréter une chanson et à chaque concert, c'est un succès. 

Si le chanteur de "Mirza" va ensuite évoluer vers d'autres styles musicaux, il restera toujours fidèle au jazz ainsi qu'à la musique noire américaine. Ainsi, "Les Cornichons" seront inspirés de Big Nick du jazzman James Booker ainsi que de Soul bossa nova d'un certain Quincy Jones

La chanson "Je voudrais être un Noir" reste un sincère hommage à toutes les artistes Noirs américains qui l'ont influencé. 

Enfin, sa formation de bassiste lui aura appris à décomposer les accords et développer son sens des harmonies.

"La suite harmonique, c'est très important, c'est là dessus que n'importe quel mélodie peut tenir" - Nino Ferrer