VIDÉO - Michel Petrucciani par Alex Dutilh, une œuvre à partager

Quand Michel Petrucciani reprend "Caravan" de Duke Ellington, il est le chaînon manquant qui relie le jazz d'aujourd'hui au jazz des années 40. Alex Dutilh analyse ce morceau et partage ce qui fait la quintessence du jeu de Michel Petrucciani : le rythme, l'énergie et la générosité.

VIDÉO - Michel Petrucciani par Alex Dutilh, une œuvre à partager
Michel Petrucciani, pianiste et compositeur de jazz français, © Maxppp / KEYSTONE

Une musique à partager par Alex Dutilh : "Caravan" interprété par Michel Petrucciani 

Alex Dutilh décortique Caravan : cette reprise de Duke Ellington par Michel Petrucciani souligne l'héritage du jazz des années 1940 tout en annonçant le jazz d'aujourd'hui. 

L'ostinato (répétition d'un motif dans un morceau musical) imaginé par Duke Ellington est très rythmique, ce qui correspond tout à fait au jeu de Michel Petrucciani. Lorsqu'il a créé Caravan, Duke Ellington s'est appuyé sur sa sensibilité de chef d'orchestre, Michel Petrucciani s'inscrit dans sa lignée quand il l'interprète : 

On entend un orchestre sous ses doigts (...), on entend la section rythmique, on entend une puissance qui pourrait être celle des cuivres de l'orchestre... Tout cela avec les dix doigts de Michel Petrucciani. Alex Dutilh

Tout comme Duke Ellington, Michel Petrucciani fait admirativement se succéder la partie écrite et la partie improvisée. 

Une première rencontre avec Michel Petrucciani

Alex Dutilh a rencontré le pianiste à ses tout débuts, lorsqu'il avait 16 ou 17 ans, au festival de jazz de Grenoble. C'est Aldo Romano, le batteur, qui l'avait amené sur scène dans ses bras, ce qui avait provoqué l'étonnement de tous. Personne ne savait alors que le jeune pianiste avait la maladie des os de verre.

« Chaque fois que j'ai vu des concerts de Michel Petrucciani, j'en suis reparti avec du bonheur pour des semaines et des mois », Alex Dutilh.